Téléréalité à Bruxelles pour trois couples de faucons pèlerins/ © IRSNB


Les yeux et les oreilles de Daily Science (80)

Namur face aux calamités, comment la grossesse a-t-elle un effet sur l’incidence du cancer du sein, une nouvelle molécule pour lutter contre le staphylocoque doré, l’UCL propose un site de vulgarisation des recherches menées en son sein, téléréalité pour trois couples de faucons pèlerins à Bruxelles…

 

 
À la rédaction de Daily Science, nous repérons régulièrement des informations susceptibles d’intéresser (ou de surprendre) nos lecteurs. Découvrez notre dernière sélection.

 

Namur face aux calamités

 
Ce n’est pas tous les jours qu’un programme de recherche donne naissance à une exposition ouverte au grand public. À Namur, jusqu’au 17 avril, dans le cadre d’un programme de recherche interuniversitaire baptisé « City and Society » et soutenu par la Politique scientifique fédérale (BELSPO), l’université de Namur propose de découvrir une exposition centrée sur les catastrophes et la résilience à Namur au fil des siècles.

 

Sur la base de pièces originales, cette exposition, organisée par les Départements d’histoire, d’histoire de l’art et archéologie de l’Université de Namur et la Société royale Sambre et Meuse, met en évidence la manière dont la ville de Namur a surmonté les catastrophes survenues dans son histoire, comme mes inondations, épidémies, incendies, sièges militaires, tremblements de terre, accidents industriels, famines…

 

Comment la grossesse a-t-elle un effet sur l’incidence du cancer du sein ?

 

Être mère avant 20 ans réduit de moitié le risque de développer un cancer du sein. Cet effet protecteur se manifeste, dans une moindre mesure, jusqu’à 30 ans. Alors que l’âge de la première maternité recule dans nos sociétés, le Dr Alexandra Van Keymeulen (ULB) mène des recherches sur les mécanismes moléculaires à l’œuvre dans cet effet protecteur.

 

Ses travaux lui valent cette année d’être récompensée par le prix Gaston Ithier. Le Dr Isabelle Demeestere (Laboratoire de recherche en Reproduction humaine) et le Pr François Fuks (Laboratoire d’Épigénétique du cancer, U-CRC, ULB), également attaché à la Faculté de Médecine, de l’ULB, sont également récompensés cette année par ce prix qui soutient la recherche contre le cancer.

 
Isabelle Demeestrere travaille à la préservation de la fertilité des jeunes patientes soumises à des chimiothérapies. Ses recherches portent les microRNAs comme agents protecteurs pour réduire l’effet toxique de la chimiothérapie sur les ovaires. Le Pr Fuks est récompensé pour ses travaux portant sur le développement d’outils diagnostiques du cancer mammaire basés sur le séquençage à haut débit de certaines variations épigénétiques.

 

Une nouvelle molécule pour lutter contre le staphylocoque doré découverte à l’UCL
 

 
L’équipe du Pr Yves Dufrêne, chercheur à l’Institut des sciences de la vie de l’UCL, vient d’identifier une nouvelle molécule capable d’empêcher le développement des biofilms à staphylocoque.

 

Certaines bactéries pathogènes comme le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus) sont capables de s’attacher à la surface des dispositifs médicaux pour s’y multiplier et former des biofilms. Ces communautés multicellulaires causent des infections nosocomiales résistantes aux antibiotiques qui sont particulièrement difficiles à traiter. Une alternative aux antibiotiques est la thérapie antiadhésive, qui vise à lutter contre les infections à biofilms en en utilisant de petites molécules qui masquent les protéines d’adhésion qui décorent la surface du pathogène, l’empêchant ainsi de former des biofilms. 

 

Dans ce contexte, l’équipe de chercheurs de l’UCL, en collaboration avec le Trinity College de Dublin, vient d’identifier une nouvelle molécule capable d’empêcher le développement des biofilms à staphylocoque. Il s’agit d’un petit peptide synthétique dérivé d’une molécule neuronale, la β neurexine, qui inactive une protéine d’adhésion majeure de la surface des staphylocoques, y compris des souches résistantes aux antibiotiques.

 

L’UCL propose un site de vulgarisation des recherches menées en son sein
 

ScienceToday est le nom du nouveau site web de vulgarisation scientifique de l’UCL. Sa raison d’être ? Partager et raconter la science à un large public. Au travers d’articles, de vidéos, de portraits et de photos, ScienceToday plonge au cœur des recherches de l’UCL, de leur réalité du terrain et des perspectives que ces recherches ouvrent pour la société.

 

 
Bruxelles : les faucons sous haute surveillance

 

Les faucons pèlerins sont de retour à Bruxelles. Cette année douze couples se sont installés dans la capitale pour nicher. Les ornithologues de l’Institut Royal des Sciences naturelles de Belgique les surveillent de près. Pendant sept semaines, leurs webcams en ligne permettent de suivre en direct la vie de trois familles de faucons, de la couvaison à l’envol des fauconneaux en passant par leur éclosion.