Les yeux et les oreilles de Daily Science (9)

par Daily Science

Chaque semaine, à la rédaction de Daily Science, nous repérons sur le web diverses informations susceptibles d’intéresser nos lecteurs. Nous les relayons ici sous forme de brèves dotées de leurs hyperliens. Découvrez notre dernière sélection, en français ou en anglais.

 

Universités : l’axe Namur-Luxembourg se dessine

 

6 200 étudiants, 550 doctorants, 1 100 membres du personnel: la jeune Université du Luxembourg (elle a été créée en 2003) commence à s’imposer au-delà des frontières grand-ducales. Début juin, ses représentants étaient à Namur en vue de discuter “de nouvelles collaborations en matières de recherche et d’enseignement dans la perspective de resserrement des liens avec les universités de la « Grande Région », indique l’Université de Namur.

 

Cancer de la peau: l’équipe du Pr Cédric Blanpain (ULB) identifie le rôle joué par le gène Sox2

 

Dans un article publié dans la revue Nature, une équipe de chercheurs dirigée par le Professeur Cédric Blanpain, Professeur et investigateur du WELBIO (Walloon Excellence in lifesciences and biotechnology) au sein de l’Institut de Recherche Interdisciplinaire en Biologie humaine et moléculaire (Faculté de Médecine de l’ULB) vient de démontrer l’importance du facteur de transcription du gène Sox2 dans l’initiation et la croissance des cancers cutanés. La même équipe démontre aussi le rôle joué par ce gène dans la régulation des cellules souches cancéreuses dans le carcinome spinocellulaire de la peau. Le carcinome spinocellulaire de la peau est le deuxième cancer de la peau le plus fréquent dans le monde.
Dans cette étude, Soufiane Boumahdi (premier auteur) et ses collègues ont utilisé des modèles de souris génétiquement modifiées pour disséquer le rôle et les mécanismes moléculaires par lesquels Sox2 contrôle l’initiation tumorale et les cellules souches cancéreuses dans les tumeurs de la peau.

 

Le secteur de la chimie et des sciences de la vie en Wallonie cherche 835 scientifiques et techniciens

 

En cette fin d’année académique, l’appel du pied des entreprises du secteur de la chimie et des sciences de la vie en Wallonie a de quoi donner le sourire à des centaines de futurs diplômés. L’enquête que vient de mener la fédération industrielle “essenscia Wallonie” auprès de ses membres montre que le secteur est aujourd’hui à la recherche de 835 nouveaux collaborateurs.
Ces entreprises sont majoritairement à la recherche de profils techniques ou scientifiques (95%). Si les bacheliers en sciences (225) et masters en sciences (221) sont les plus demandés, le secteur recherche également des profils plus spécialisés comme par exemple des médecins.
La recherche est clairement une des préoccupations majeures du secteur. En 2013, les dépenses en recherche et développement du secteur chimique, des matières plastiques et des sciences de la vie ont atteint 1,4 milliard d’euros.