Les rhumatismes ne sont pas des indicateurs météorologiques

par Christian Du Brulle

Non, la météorologie n’influence pas l’intensité de la douleur d’une crise de rhumatismes. Pas plus que la pratique modérée de la course à pied n’augmente la douleur au niveau du genou « arthrosique ». 

 

« Le sport et les changements de pression atmosphérique, de température, d’humidité et de précipitation n’exacerbent en rien ce type de douleur », pointe, au CHU de Liège, le Pr Yves Henrotin.  « L’arthrose est une maladie encore trop entourée de mystères, de croyances populaires », estime le Docteur en kinésithérapie et Réadaptation Fonctionnelle. En ce qui concerne la météo qui se ferait maussade ou les hésitations à la pratique modérée d’un sport, mieux vaut en effet sortir et bouger. La sédentarité risque sinon de favoriser l’apparition de douleurs articulaires.

 

Afin de mieux informer les personnes souffrant d’arthrose et de démystifier cette maladie qui ne touche pas que les personnes âgées, il a mis sur pied voici deux ans la « Fondation Arthose ». « Cela manquait encore cruellement chez nous », souligne le Pr Henrotin. 

 

Rendez-vous au Palais des Congrès de Liège

 
Pour fêter ses deux ans, la Fondation propose ce dimanche, à Liège, son premier congrès mondial de l’arthrose.  Ce congrès ne s’adresse pas aux spécialistes de cette maladie ou de pathologies associées mais bien au public le plus vaste. Les conférences de la journée devraient susciter un large intérêt. Outre des communications sur ce qu’est l’arthrose et ses traitements actuels, il sera aussi question de nutrition et de pratique sportive en lien avec cette pathologie. 

 

Nous souhaitons informer de la manière la plus ouverte possible, souligne le Dr Henrotin. C’est pourquoi nous avons aussi invité des… vétérinaires. 

 

Les chiens aussi sont concernés

 

Parce que l’arthrose est, pour les vétérinaires aussi, une préoccupation majeure. 60% des chevaux présentés en consultation orthopédique souffrent d’une pathologie articulaire. L’arthrose est d’ailleurs une cause de réforme pour les chevaux de compétition.

 

Les animaux de compagnie ne sont pas non plus épargnés. 45% des chiens âgés entre 8 et 12 ans présentent des signes d’arthrose et  20 % des chiens âgés de plus d’un an présentent de l’arthrose en lien avec des malformations de la hanche ou du coude. Quant aux  chats,  90% des chats de 12 ans et plus présentent également des lésions d’arthrose douloureuses, précise la Fondation.

 

Pas question bien sûr de participer avec son cheval à ce premier congrès mondial. Par contre, lors de cette journée, l’Union Professionnelle Vétérinaire proposera un examen clinique arthrosique de base gratuit pour les animaux de compagnie. Il sera réalisé par des étudiants de la Faculté de Médecine Vétérinaire de l’Université de Liège.