Les yeux et les oreilles de Daily Science (38)

Les prix du marché du millet pistés par GSM, un lien entre l’âge de la retraite et l’Alzheimer, un e-book de l’IRPA sur les cadres et supports de peintures des 15e et 16e siècles, les archives de la Résistance pendant la Première Guerre mondiale disposent d’un inventaire.

 

Chaque semaine, à la rédaction de Daily Science, nous repérons sur le web diverses informations susceptibles d’intéresser (ou de surprendre) nos lecteurs. Découvrez notre dernière sélection.

 
 

Les prix du marché pistés par le trafic sur le réseau de téléphonie mobile

 
Les communications GSM peuvent trahir le frémissement des prix des denrées alimentaires. Voilà ce qu’on montré Damien Jacques, Raphaël d’Andrimont, François Waldner et Julien Radoux, respectivement doctorants et post-doctorant en géomatique à « l’Earth and Life Institute » de l’UCL. Leur étude concerne le Sénégal. Quant à la denrée alimentaire, il s’agit du millet.

 

Grâce à l’utilisation combinée de données satellite, du réseau routier et des données GSM, les quatre bio-ingénieurs de l’UCL ont pu modéliser les transferts de production du millet des zones de production vers les zones de consommation.

 

Ils ont ainsi pu suivre l’évolution de l’offre et la demande, et donc du prix, dans chaque marché à partir de l’estimation du coût de transport et de la circulation de l’information sur les prix dérivée, pour la première fois, des volumes d’appels téléphoniques échangés entre les marchés.

 

« Bien que les différences de prix observées sur les marchés s’expliquent largement par la production initiale et le coût de transport, une partie non négligeable peut également s’expliquer par une mauvaise circulation de l’information entre certains marchés », estiment les chercheurs.

 

Les quatre bio-ingénieurs ont vu leur travail récompensé par un prix décerné par la Sonatel (Société nationale des télécommunications du Sénégal) et le groupe Orange, sous le haut patronage du Ministère de l’éducation supérieure et de la recherche du Sénégal. Ils ont reçu leur prix aux États-Unis, à l’occasion de la conférence « NetMob » consacrée à l’analyse scientifique des données GSM.

 
Quel lien réel peut-on tisser entre l’âge de la retraite et le développement de la maladie d’Alzheimer ?

 

Quels sont les liens entre l’âge de la retraite et celui d’une possible apparition de la maladie d’Alzheimer ?  En s’appuyant sur la base de données de l’étude ICTUS/DSA (Impact of Cholinergic Treatment Use/Data Sharing Alzheimer), dont l’objectif était d’examiner l’histoire naturelle de la maladie d’Alzheimer, l’effet des traitements symptomatiques au moyen d’inhibiteurs et l’impact socioéconomique de l’affection, Catherine Grotz, doctorante et aspirante FNRS au sein de l’Unité de psychologie de la sénescence à l’Université de Liège, a revisité une étude britannique qui tendait à montrer un lien non négligeable entre le départ à la retraite et la survenue de la maladie.

 

Résultat ? Il existe bien un lien, mais il est moins marqué que précédemment suggéré. « Pour démêler l’écheveau des relations entre l’âge de la retraite et l’évolution des facultés cognitives, y compris l’émergence d’une démence neurodégénérative, il existe probablement une nuée de variables à prendre en compte », précise-t-elle.

 
Un e-book de l’IRPA sur les cadres et supports des peintures des 15 et 16e siècles

 
L’Institut royal du patrimoine artistique (IRPA) vient de publier un imposant livre électronique (e-book) gratuit intitulé « Frames and Supports in 15th- and 16th-Century Southern Netherlandish Painting ».

 

Les spécialistes de l’IRPA, s’intéressent notamment aux peintres du 15 et du 16e siècle, mais également aux supports et aux cadres de leurs peintures. Ceux-ci en disent beaucoup sur les oeuvres des Pays-Bas méridionaux.  « Aux XVe et XVIe siècles, le support en bois et son cadre étaient souvent conçus comme un seul ensemble », explique l’IRPA. « Au fil du temps, ces deux éléments ont été séparés ».

 
Le nouvel e-book est une référence importante pour les conservateurs-restaurateurs et les scientifiques qui étudient et traitent les tableaux de maîtres anciens. Il s’agit d’une étude actualisée, et traduite en anglais, basée sur la thèse de doctorat d’Hélène Verougstraete de 1989, qui fait autorité dans le domaine.

 
Grâce à cette étude, les scientifiques et les conservateurs-restaurateurs disposent désormais d’un précieux guide pour le traitement structurel de supports en bois d’œuvres de cette période et pour le choix de cadres adaptés historiquement en cas de remplacement de cadres disparus.

 

Le Fonds d’archives sur la Résistance durant la Première Guerre mondiale bénéficie désormais d’un inventaire

 

« Aie bien soin de notre cher Robert, aie bon courage. Ne m’oubliez pas. J’ai reçu les sacrements, Adieu… ». Ce texte a été rédigé le 2 mars 1916 par Arthur Pollet, un ancien gendarme de Manage. Quelques minutes plus tard, il était fusillé par un peloton d’exécution allemand sur la plaine de Casteau.

 

Ce témoignage d’un résistant de la Grande Guerre se trouve désormais conservé auprès de milliers d’autres dans les archives de la Commission des Archives des Services patriotiques. Dès 1919, celle-ci rassembla des milliers de lettres, rapports ou témoignages concernant l’action menée par les milliers de patriotes belges durant la Grande Guerre.

 

Les documents de ce fonds unique sur la résistance en Belgique et dans le Nord de la France (30,5 mètres linéaires) ne disposaient pas d’un inventaire détaillé. C’est désormais le cas. L’inventaire sera en vente dans les prochains jours à la boutique des Archives générales du Royaume, à Bruxelles. Il est également téléchargeable sur le site de l’Institution.