Le Palais royal se mue en royaume des insectes

par Christian Du Brulle

SÉRIE (1) « Sciences en vacances »

 

Cet été, Daily Science emmène ses lecteurs à la découverte d’expositions et/ou de lieux scientifiques à découvrir en Belgique qui « valent le détour ». Notre visite inaugurale passe par le Palais royal de Bruxelles et…ses insectes!
 
Depuis 1969, le Palais royal de Bruxelles ouvre ses portes au public en été. Depuis une douzaine d’années, ce même public peut y découvrir une oeuvre spectaculaire de l’artiste Jan Fabre réalisée à base…d’insectes.
 
Le plafond et le lustre central de la Salle des Glaces ont été recouverts de 1,4 million d’élytres de scarabées thaïs, qui réverbèrent la lumière.
 
Cette année, dès le 22 juillet, le Palais proposera à ses visiteurs de lever les yeux vers cette oeuvre suspendue. Il propose également de découvrir une belle exposition scientifique et artistique ayant les insectes comme fil conducteur…
 
Science et Culture au Palais
 
Cette opération, « Science et Culture au palais », est pilotée par la Politique scientifique fédérale (Belspo). C’est donc, tout naturellement dans les collections des Établissements scientifiques fédéraux dont Belspo a la charge, que les pièces exposées ont été sélectionnées.

 

« La plupart des pièces visibles ici sont des pièces qui ne sont généralement pas exposées dans nos musées », souligne Anne Devillers, archéologue aux Musées royaux d’arts et d’histoire du Cinquantenaire.
 
Les Musées royaux d’Art et d’Histoire assurent cette année la réalisation et la coordination de l’exposition.
 
« C’est le cas par exemple de ce très beau masque de momie égyptienne de la période gréco-romaine, précise-t-elle. On y distingue au-dessus de la perruque la représentation d’un scarabée, symbole de la régénération et de la résurrection ».
 
papillons science au palaisDes masques, il y en a plusieurs dans l’exposition notamment africains, proviennent des collections du Musée royal de l’Afrique Centrale.
 
Les spécimens d’insectes et de papillons aux couleurs éblouissantes sont également bien mis en valeur dans les diverses vitrines disposées dans la salle du Trône. Ils sont issus des collections de l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique.
 
L’insecte ailé le plus ancien au monde est « belge »
 
Avec par-ci, par-ci, par-là l’un ou l’autre spécimens exceptionnels!
 
« Regardez ce fossile », pointe le Dr Sandrine Thieffry, des Musées royaux d’Arts et d’Histoire et commissaire de l’exposition.
 
« C’est une pièce minuscule, mais surtout d’un grand intérêt scientifique. Il s’agit du plus ancien spécimen d’insecte ailé jamais découvert sur Terre. Et c’est dans le village de Strud, en province de Namur, dans la commune de Gesves, qu’il a été découvert…en 2012 ».
 
« Strudiella devonica » ne paie pas de mine. Du haut de ses 8 millimètres, ce fossile âgé de quelque 365 millions d’années est pourtant l’ancêtre de nos sauterelles actuelles.
 
Des perles de ce genre, l’exposition en regorge. Pour en profiter pleinement, il faut bien entendu ouvrir les yeux.
 

Animations pour les jeunes
Animations pour les jeunes

Il faut surtout ne pas hésiter à acquérir (1 euro) le petit guide du visiteur. Il reprend les textes des cartels accompagnant chaque pièce présentée, artistique ou scientifique, et propose un complément d’information et des mises en contexte bienvenus.
 
Avant de prendre la direction de la Place des Palais, on n’oubliera pas de télécharger la nouvelle application du…Palais royal. De quoi préparer idéalement sa visite!
 

Le Palais royal de Bruxelles et l’exposition «Insecta » qu’il abrite cette année sont accessibles gratuitement, tous les jours, sauf les lundis, jusqu’au 6 septembre 2015.