Classement « mondial » des universités : l’UCL et l’ULB grimpent, l’ULg dégringole, une experte de la biodiversité belge élue au Conseil Mondial de la Nature, Rendez-vous décoiffant à l’Institut von Karman

 

À la rédaction de Daily Science, nous repérons régulièrement des informations susceptibles d’intéresser (ou de surprendre) nos lecteurs. Découvrez notre dernière sélection.

 

 

Classement « mondial » des universités : l’UCL et l’ULB grimpent, l’ULg dégringole

 

Le Times Higher Education a diffusé la semaine dernière son nouveau classement mondial des universités. Au total, 978 universités dans le monde y sont classées, suivant différents critères. Elles n’étaient que 799 dans le précédent classement, et 401 il y a deux ans.

 
Pour la Belgique, huit universités sont reprises cette année (l’université d’Hasselt est reprise pour la première fois et figure en 8e position « belge »). En ce qui concerne la fédération Wallonie-Bruxelles, seules trois universités apparaissent dans ce classement.

 

On notera que dans ce dernier « ranking », l’UCL et l’ULB progressent dans le classement tandis que l’université de Liège descend d’une catégorie.

 

a-ranking-general-universites-belges-comparaisons
 

On remarquera aussi que d’un point de vue international, les universités anglo-saxonnes trustent le haut du classement. Avec cette année, Oxford, au Royaume-Uni, qui dépasse CalTech (California Institute of Technology), classée première l’an dernier.

 
b-the-2017-top-dix
 

Voici encore deux tableaux tirés du dernier « World University Rankings 2016-2017 » du Times Higher Education.

 
Le premier détaille les « performances » des universités. Nous n’avons sélectionné que les universités belges dans ce tableau. L’exercice est cependant possible pour toutes les universités reprises dans ce « ranking », sur le site du THE.

 

c-ranking-the-performance

 

Le dernier tableau est une sorte de cartographie résumée de nos universités. Les quatre colonnes proposées donnent une idée du nombre d’étudiants en « équivalent temps plein » par institution. La seconde colonne donne le nombre moyen d’étudiants par membre du personnel académique. Suivent encore le pourcentage d’étudiants étrangers au sein de l’université concernée et le rapport « femmes-hommes ».

 

d-rankings-donnees-generales-belgique

 

Une experte de la biodiversité belge élue au Conseil Mondial de la Nature

 
Hilde Eggermont, coordinatrice de la Plateforme Belge de la Biodiversité, a été élue au Conseil mondial de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) pour les quatre années à venir.

 

Les élections ont eu lieu lors du Congrès Mondial de la Nature, tenu du 1er au 10 septembre 2016 dans l’archipel d’Hawaii. Organisé tous les quatre ans, le Congrès contribue à établir les priorités en terme de conservation de la nature au niveau mondial ainsi que la route à suivre en terme de développement durable. Le Congrès de 2016 a réuni plus de 8000 participants et a accueilli plus de 1500 présentations d’experts, ateliers et posters sur la conservation.

 

Le Conseil est l’organe directeur principal de l’UICN entre les sessions du Congrès Mondial de la Nature. Le rôle principal du Conseil est de définir l’orientation stratégique et les orientations politiques aux travaux de l’Union, assumer ses responsabilités envers ses membres, et aider à communiquer sur les objectifs et les résultats de l’UICN auprès de la communauté mondiale.

 

Hilde Eggermont est Docteur en biologie et ses activités actuelles à la Plateforme Belge de la Biodiversité se concentrent majoritairement sur l’interface entre le monde de science et de la politique.

 

Rendez-vous décoiffant à l’Institut von Karman

 
Quel est le point commun entre la conquête spatiale, le développement technologique des avions et voitures, le rendement des éoliennes, les nanotechnologies, le confort des piétons en zone urbaine, la sécurité de nos centrales nucléaires et les performances de nos sportifs ? C’est l’étude poussée de la dynamique des fluides. Soit exactement ce qui se fait au quotidien à l’Institut von Karman !

 
Curieux? A l’occasion de son 60ème anniversaire, l’Institut von Karman, situé à Rhode-Saint-Genèse, ouvre les portes de ses installations et de souffleries le 15 octobre prochain dès 10 heures.

 

De quoi découvrir des installations uniques au monde telles que la soufflerie Longshot, une soufflerie à rafales pour des essais hypersoniques qui vont jusqu’à 15 fois la vitesse du son ou encore le Plasmatron, qui simule les conditions de rentrée d’un véhicule spatial dans une atmosphère.

 

L’Institut von Karman est un centre de recherche fédéral qui effectue des études expérimentales et numériques dans les domaines de l’aéronautique et de l’aérospatiale, des turbomachines et de la propulsion ainsi que de l’environnement et des procédés industriels.