par Daily Science

La fin de l’année est « le » moment pour jeter un regard dans le rétroviseur. Tous les médias sacrifient à cette tradition, qui est aussi un tour de passe-passe éditorial destiné à alimenter leurs lecteurs en « informations », alors que l’actualité ronronne.
 

Les grands journaux scientifiques n’échappent pas à la règle. Avec des différences parfois surprenantes.

 

Prenez les deux revues scientifiques généralistes parmi les plus connues par exemple : « Nature » et « Science ».  Chacune propose à ses lecteurs de revisiter 2016 en photos. Pour Nature, il s’agit de présenter « The best science images of the year ». Pour « Science », l’ambition affichée est identique, mais en dix clichés (« The top 10 science images of 2016 »).

 

Deux sélections très différentes

 

Et que remarque-t-on ? Que le « very best of » de ces deux journaux est singulièrement différent de celui retenu par le concurrent. Aucune des images retenues par une revue n’apparaît dans la sélection de l’autre. Les goûts et les couleurs ne se discutent sans doute pas. Ce qui nous vaut une double ration de belles photos à connotation scientifique.

 

Telle celle proposée en tête de cet article. Il s’agit d’une vue du « pied » d’un coléoptère, photographié par Igor Siwanowicz, un chercheur de l’Institut médical Howard Hughes aux États-Unis. Il a remporté le 5e prix du concours de microphotographie « Nikon » et a tapé dans l’oeil du journaliste de Nature.

 
De son côté, Science nous propose de (re)découvrir une facette spectaculaire de la médecine régénérative basée sur l’impression en 3D. En début d’année, une oreille « imprimée » et dotée de cellules vivantes défrayait la chronique.

 

Oreille vascularisée, imprimée en 3D. © Wake Forest Institute for Regenerative Medicine

Oreille vascularisée, imprimée en 3D. © Wake Forest Institute for Regenerative Medicine

 
Bien entendu, les avancées scientifiques de l’année écoulée ne se résument pas à ces deux séries photographiques.

 

Les deux journaux nous proposent aussi leurs sélections des événements marquants de l’année. Quelques mots-clés? Climat, intelligence artificielle, gènes éternels, Zika et ondes gravitationnelles sont au menu.

 

Et que nous réserve 2017 ?

 
Nature se livre aussi à un petit exercice de prospective. À ses yeux, la recherche sur les changements climatiques devrait occuper le haut du pavé, surtout avec les incertitudes concernant la véritable politique du prochain président américain en la matière.

 

Le retour d’échantillons lunaires sur Terre, avec la mission chinoise Chang’e 5, est également un événement qui devrait défrayer la chronique dans les prochains mois. Si cela « marche », ce sera une première. Depuis la fin du programme Apollo, dans les années 1970, plus aucun échantillon de sol lunaire n’a été rapporté sur Terre.

 

En matière de santé, ce sont les recherches sur le microbiome humain qui devraient faire l‘actualité. Les nouveaux matériaux sont aussi attendus au tournant, de même que l’avènement des premiers véritables ordinateurs quantiques.