par Daily Science

« Il n’a pas reçu de Prix Nobel, mais ses travaux sont aussi importants pour la science moderne que ceux d’Albert Einstein ». Quand il parle de l’œuvre du prêtre Georges Lemaître, le « père » du Big Bang, c’est-à-dire de l’origine de l’Univers, le Pr Jan Govaerts (UCL) est intarissable.

 

Mardi soir, à Louvain-la-Neuve, à l’occasion de l’inauguration de la sculpture qui orne la place des Sciences, et qui rend hommage à Georges Lemaître, le Dr Govaerts, professeur du Centre de Cosmologie, Physique des Particules et Phénoménologie de l’UCL, a rappelé les apports du prêtre belge à notre compréhension de l’Univers.

 

L’univers en expansion

 

« En 1927, Georges Lemaître publie l’article « Un univers homogène de masse constante et de rayon croissant rendant compte de la vitesse radiale des nébuleuses extragalactiques », qui donne à lire un raisonnement de la « fuite des galaxies » basé sur les équations de la relativité générale d’Einstein ».

 

« Georges Lemaître y ringardise tous les concepts scientifiques de l’époque en présentant un univers en expansion dans lequel les galaxies sont emportées en même temps que l’espace « gonfle ». Imaginer un univers en perpétuel changement, en mouvement, qui n’est donc pas figé et immuable, c’est une véritable révolution ».

 

Rencontre avec Einstein

 

Rencontre entre Einstein et Lemaître, à Pasadena (Californie), en 1933. © Archives UCL (Cliquer pour agrandir)

Rencontre entre Einstein et Lemaître, à Pasadena (Californie), en 1933. © Archives UCL (Cliquer pour agrandir)

En octobre de la même année, Lemaître rencontre Einstein en marge du 5e congrès de physique Solvay à Bruxelles. L’occasion d’échanger lors d’une longue conversation, où Lemaitre mentionne ses écrits. « Einstein, qui avait lu l’article, le complimente pour son traitement mathématique, mais ajoute que d’un point de vue physique, cela lui parait tout à fait « abominable ». L’histoire donnera finalement raison à Georges Lemaître ! »

 

La sculpture inaugurée mardi place des Sciences représente le savant (originaire de Charleroi), devant un diagramme retraçant les évolutions possibles de l’Univers depuis sa naissance: le Big Bang.

 

Ce mercredi, à Leuven, une autre statue à l’honneur de Georges Lemaître est également inaugurée, au Collège de Prémontrés, rue de Namur, où habitait Georges Lemaître. Comme à Louvain-la-Neuve, les bourgmestres des deux villes sont présents, de même que les deux recteurs.

 

50 ans après la scission de l’UCL, place au jumelage entre Ottignies Louvain-la-Neuve et Leuven

 

Rappelons que Lemaître fut lui-même professeur à la faculté des sciences de la section francophone de l’Université catholique de Louvain, alors qu’elle était encore unie et exclusivement située à Leuven.

 

Alors que se clôture une année de commémorations du cinquantenaire de son décès, le père du Big Bang aide donc à tisser de nouveaux liens entre les deux villes. Celles-ci signent en effet aujourd’hui à Leuven un accord de jumelage, près de 50 ans après les événements ayant mené à la scission de l’Université catholique de Louvain et au départ des francophones. Un jumelage qui devrait aussi renforcer les collaborations entre les deux universités.