Les enjeux matériels d’un monde virtuel à Namur, chercher, trouver et valoriser, Michaël Gillon (ULiège) lauréat du prix Balzan, clin d’œil : Astronaute, Premier ministre ou Pape… La chimie mène à tout!

 

À la rédaction de Daily Science, nous repérons régulièrement des informations susceptibles d’intéresser (ou de surprendre) nos lecteurs. Découvrez notre dernière sélection.

 
 

Les enjeux matériels d’un monde virtuel

 

Dans un monde digital en évolution perpétuelle, personne n’échappe aux innovations technologiques qui envahissent le quotidien. Logiquement, l’Université de Namur et la Ville de Namur qui organisent conjointement le salon « Namur Innovation » (NINO), les 30 et 31/10/2017, ont retenu comme thématique de ces rencontres ouvertes à tous le thème des « Enjeux matériels d’un monde virtuel ». Le programme est en ligne. Daily Science suivra ces journées de près.

 

Chercher, trouver et valoriser

 

(Cliquer pour agrandir)

(Cliquer pour agrandir)

Chercheurs de tous les secteurs, voici un guide pratique pour valoriser vos bonnes idées. Le Louvain Technology Transfer Office (LTTO) de l’UCL, au sein du réseau LIEU, propose depuis peu de vous guider à travers les différentes étapes du processus de transfert de connaissances.

 

Son guide électronique interactif permet à tout chercheur, débutant ou confirmé, d’avoir une vision globale du processus. Cet outil, sous forme de mémos, est à disposition des chercheurs à chaque étape permettant de disposer d’informations concises et synthétiques.

 

Disponible sous forme d’un PDF interactif (en français et en anglais), cet aide-mémoire est simple et didactique. Réalisé pour répondre aux besoins des chercheurs, grâce à l’expérience de pairs déjà familiers avec la valorisation, cet outil est volontairement concis et non-exhaustif.

 

Le Dr Michaël Gillon (ULiège) lauréat du prix Balzan

 

Dr Michaël Gillon, Uliège.

Dr Michaël Gillon, Uliège.

Le prix Balzan est un prix international attribué dans divers domaines des sciences, de la culture et de l’action humanitaire. Cette année, le Dr Michaël Gillon (ULiège), remporte le prix en Sciences planétaires et exoplanétaires pour ses travaux sur Trappist-1 et son cortège de planètes : un système situé à 40 années-lumière de la Terre.

 

« Sa recherche novatrice et féconde de planètes autour d’étoiles voisines, étape importante sur le chemin de la découverte de signes de vie en dehors de notre système solaire », a séduit le jury.

 

Ce prix est doté de 750 000 francs suisses, dont la moitié doit être dévolue par chaque lauréat à des projets de recherches menés par de jeunes scientifiques.

 
Clin d’œil : Astronaute, Premier ministre ou Pape… La chimie mène à tout!

 

Pour encourager les jeunes à choisir des études scientifiques, Anna Lee Fisher, astronaute de la NASA, était au début du mois de septembre à l’Euro Space Center, de Redu, en province de Luxembourg. Yvan Fontaine, de l’Euro Space Centre, rapportait ainsi ses propos :
 

« J’ai un diplôme en chimie et je suis devenue astronaute », a-t-elle expliqué. « Un jour, j’ai rencontré Margaret Tatcher et nous avions un point commun, elle était aussi diplômée en chimie. Et puis j’ai appris que le Pape avait aussi étudié la chimie. Bref, en faisant chimie vous pouvez soit devenir Premier ministre soit Pape soit Astronaute. », a-t-elle dit.

 

Et elle aurait pu ajouter : Président de parti! L’ancien Premier ministre belge Elio Di Rupo, actuel président du Parti socialiste, est lui aussi chimiste de formation…