L’ULB fait son cinéma

par Christian Du Brulle

La nanomédecine, le calcul du mètre, les secrets du sucre, la viande synthétique, les maths et la Seconde Guerre mondiale…  Le Festival du film scientifique de Bruxelles, organisé depuis 5 ans par le Cercle des Sciences de l’Université Libre de Bruxelles (ULB), ouvre ses portes ce soir. Au total, une vingtaine de films, accessibles à tous, sont à l’affiche.
 

 

Avec une nouveauté cette année! L’ensemble du festival est gratuit (chez « Daily Science », on aime cet accès simplifié et de la qualité à la science et à la culture scientifique).

 

« Les années précédentes, nous demandions un euro symbolique à chaque spectateur », explique Maëlle Anciaux, coordinatrice du Festival. « Nous avons décidé de laisser tomber cette participation qui pouvait peut-être empêcher, psychologiquement, certains amateurs de nous rejoindre ».

 

Coup d’envoi, lundi soir, avec ROSETTA

 

L’an dernier, 1.100 personnes ont assisté, en soirée, aux projections du FFSB. En journée, des séances complémentaires étaient encore organisées à destination des écoles. 400 élèves du secondaire avaient pu découvrir l’un ou l’autre documentaires. « Cette année, quelque 500 élèves ont déjà réservé », précise Maëlle Anciaux.

 

Lundi soir, le coup d’envoi de la 5e édition du FFSB sera assuré par le Dr Johan De Keyser, de l’Institut d’Aéronomie Spatiale de Belgique.

 

Il présentera le film britannique « Comet Catcher : The Rosetta Landing ». En 2014, grâce aux efforts d’une équipe internationale de scientifiques, la sonde spatiale européenne Rosetta et son robot-atterrisseur Philae arrivaient à destination: la comète Churyumov-Gerasimenko. Un exploit auquel participait l’Institut d’Aéronomie spatiale de Belgique et le Dr De Keyser. Ensemble, ils ont participé à la mise au point d’un des instruments scientifiques  de Rosetta, le spectromètre ROSINA.

 

Les « bébés sur mesure »

 

La programmation est riche. On notera par exemple cet autre film consacré à la reproduction humaine : « Les bébés sur mesure ». Un film riche en questions éthiques…
 

 
« Les hydrates de méthane : un nouveau bingo énergétique ? »
 
On appréciera aussi ce documentaire consacré à une nouvelle source d’énergie potentielle : les hydrates de méthane. Des gisements énormes de ce gaz, piégé sous forme de glace au fond des océans, pourraient combler les pays en mal de ressources énergétiques.
 

 
En guise d’introduction à ce film, un chercheur de l’ULB, Gabriele Manfredi, doctorant au service de Chimie Analytique et Chimie des Interfaces de l’ULB, viendra exposer en 10 minutes ses travaux, en phase avec le sujet du film. Une mise en perspective bienvenue!

 

L’ULB propose son premier webdocumentaire

 

Ne tentez pas de dénicher « Avis de chercheurs » à l’affiche du festival du film scientifique de Bruxelles. Ce webdocumentaire, produit par l’équipe de communication scientifique de l’Université, est bien sorti la semaine dernière, mais il n’est disponible qu’en ligne.

 

« Avis de chercheurs » donne la parole à trois scientifiques de l’Université. Ce nouvel outil de promotion de l’université est le fruit de longs mois de travail. Il tente de répondre à diverses questions liées à la recherche, via les témoignages et les avis de trois chercheurs de qualité: Laurent Bavay, archéologue et « découvreur »d’une nouvelle pyramide en Égypte, Vinciane Debaille, géologue passionnée par les météorites antarctiques, et Pierre Vanderhaeghen, spécialiste du cortex cérébral et Prix Francqui (2011).

 

Quelles sont les qualités d’un chercheur ? Qu’apporte la recherche à la société ? Etre une femme en recherche, est-ce différent ? Que signifient pour un chercheur la liberté, l’international ou les publications ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles les trois scientifiques apportent leurs réponses.