Quand la nuit tombe sur Bruxelles, les musées s’animent

par Alix Botson

Depuis quelques années, une question taraude les enfants qui se sont passés en boucle le film américain « Une nuit au musée ». Quand le Soleil se couche, les objets présentés dans les musées s’animent-ils réellement ?

 

Pour le savoir, rien de plus simple. En automne, de nombreux musées de la capitale ouvrent leurs portes en soirée. Coup de pub ou nouvelle démarche muséale ?

 

nocturnes musees bruxelles cdb« L’objectif premier des Nocturnes des Musées bruxellois est de rendre les musées accessibles dans les deux sens du terme », indique Joy Keymeulen, responsable de ce projet organisé par le Conseil bruxellois des Musées. « C’est l’occasion pour les personnes qui travaillent en journée de découvrir les musées de la ville et ce à un prix très démocratique ». Si le coût d’une sortie culturelle peut dissuader de potentiels visiteurs, cette barrière tombe le temps des Nocturnes. L’entrée de nombreux musées est gratuite ou ne dépasse pas trois euros.

 

85 rendez-vous dans 63 musées

 

Les Nocturnes se déroulent tous les jeudis de septembre à décembre. La formule séduit. En 2012, 19.000 personnes ont poussé les portes des musées ouverts en soirée. Un chiffre qui monte à 23.500 en 2013. « L’année dernière, 54 musées participaient aux Nocturnes », reprend Joy Keymeulen. « Cette année, ils sont 63 à ouvrir leurs portes au moins une soirée, avec un total de 85 nocturnes dans tout Bruxelles ».

 

Au vu de cet enthousiasme partagé, une date supplémentaire a été intégrée dans le programme de cette 14e édition. « Nous planifions ces soirées de sorte que plusieurs musées d’un même quartier ouvrent aux mêmes dates. Cela permet aux visiteurs de faire différentes chapelles sur la soirée. Dans certains quartiers, des navettes sont également à disposition des noctambules pour se rendre d’un musée à l’autre », continue Joy Keymeulen.

 

Une soirée spéciale réservée aux enfants

 

A l’occasion 14e édition des Nocturnes des Musées bruxellois, une soirée « spéciale enfants » est organisée cette année. Ce sera le 30 octobre. A la veille d’Halloween, huit musées bruxellois ouvriront leurs portes jusque 22h et proposeront des activités ludiques à partager en famille.

 

Au programme : visite à la lampe de poche d’Autoworld, balade au cœur des mystérieuses œuvres de Paul Delvaux au rythme des notes d’un violoncelliste au Musée d’Ixelles, confection de set de table et de tartelettes aux fruits au Musée bruxellois du Moulin et de l’Alimentation, expériences scientifiques aux Musées de l’ULB, soirée Halloween au Musée de la Police et bien d’autres surprises pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

 

« L’idée d’une nocturne pour enfant est partie du constat que certains parents hésitent à venir au musée avec leurs enfants de peur qu’ils s’ennuient », précise l’organisateur. Cette soirée spéciale « enfants » permettra une sortie familiale où chacun profitera à sa manière de la découverte de ces lieux culturels.

 

Un public local et parfois… surprenant

 

Le public visé est majoritairement bruxellois mais les Nocturnes réservent leur lot de surprises aux organisateurs également. « Pour la soirée d’ouverture, le 18 septembre dernier, nous avions installé un « village des musées » sur la Grand-Place. La foule était constituée de personnes participant aux Nocturnes mais également de touristes qui visitaient la place à ce moment-là. Les jours qui ont suivi, différents musées nous ont rapporté avoir accueilli un nombre plus important de touristes que d’ordinaire ».

 

Difficile d’évaluer l’impact de ce type d’initiative sur la hausse générale de fréquentation des musées bruxellois, mais celle-ci est bien réelle comme le confirment Joy Keymeulen et les données récoltées par l’Observatoire du Tourisme à Bruxelles. Un des grands avantages des Nocturnes est de mettre en lumière une série de musées moins connus du grand public.

 

Tervueren s’installe à Bruxelles

 

Cette année c’est aussi l’occasion pour le Musée royal de l’Afrique centrale de Tervuren fermé actuellement pour cause de rénovation, de faire des apparitions inattendues dans la capitale à différentes soirées. Ses éléphants, lions et autres pensionnaires en profiteront-ils pour s’aventurer aux Nocturnes…?