Ernest Solvay. © D.R.

L’héritage scientifique d’Ernest Solvay au bout des doigts

par Daily Science

Il y a 95 ans, le 26 mai 1922, disparaissait Ernest Solvay. A l’occasion de cet anniversaire, le Mundaneum et le groupe Solvay lui rendent hommage à travers une exposition virtuelle, proposée sur la plateforme Google Arts & Culture. Un partenariat numérique qui fait écho à la collaboration de Solvay avec Henri La Fontaine et Paul Otlet (les pères du Mundaneum), il y a plus d’un siècle.

 

Les trois hommes collaborèrent en effet au sein de l’Office International de Bibliographie Sociologique, créé par le duo du Mundaneum et dont Ernest Solvay fut président. La Fontaine et Otlet participèrent aussi aux travaux de l’Institut des Sciences Sociales (ISS), créé par Solvay.

 

Allier progrès industriels et sociaux

 

L’expo virtuelle se découvre en quelques clics de souris. Elle met en lumière l’œuvre d’Ernest Solvay, fondateur de la multinationale Solvay, mais rappelle aussi le rôle joué par l’entrepreneur dans la naissance de multiples Instituts et Congrès scientifiques.

 

« Solvay a toute sa vie allié progrès industriels et sociaux, favorisant le développement des sciences et l’internationalisation des connaissances à travers un réseau de chercheurs », pointent les partenaires de cette exposition.

 

Intitulée « Ernest Solvay, rêves d’unité d’un entrepreneur scientifique », elle a pour cadre la Belgique de la fin du 19e siècle, période d’effervescence scientifique et intellectuelle.   Ce terreau fertile permit à Paul Otlet, Henri La Fontaine et Ernest Solvay de lier connaissance et de contribuer à la légitimation des sciences humaines et sociales. L’exposition retrace le parcours de cet autodidacte avant-gardiste et prospère.

 

Cliquer ici pour lancer l'exposition virtuelle.
Cliquer ici pour lancer l’exposition virtuelle.

 

Un acteur clé de l’Institutionnalisation des sciences

 

L’expo rappelle clairement le rôle joué par Ernest Solvay dans le développement de l’esprit scientifique. « Par son mécénat d’une ampleur inégalée en Belgique, Solvay est un acteur clé de l’institutionnalisation des sciences dans son pays natal, mais aussi à l’international ».

 

« Il confie au médecin Paul Héger (Président du Conseil d’administration de l’ULB) la mission de développer un Institut de physiologie à partir de 1985, alors que l’ingénieur Emile Waxweiler est le grand organisateur de l’Institut de Sociologie Solvay (1902) et de l’École de commerce Solvay (1903). Ces trois instituts, implantés au cœur de la “cité scientifique du Parc Léopold de Bruxelles, seront ensuite rattachés à l’Université”.

 

Premier Conseil de physique Solvay, 1911, Hôtel Métropole, Bruxelles. Ernest Solvay est assis en bout de table. A droite: Albert Einstein. Cliquer pour agrandir.
Premier Conseil de physique Solvay, 1911, Hôtel Métropole, Bruxelles. Ernest Solvay est assis en bout de table. A droite: Albert Einstein. Cliquer pour agrandir.

On notera également que si les fameux Conseils de physique et de chimie Solvay (toujours organisés par les Instituts de Physique et Chimie Solvay/ULB), restent aujourd’hui encore un rendez-vous international de premier plan, Ernest Solvay fut aussi à l’origine de conférences internationales de bibliographie. La première du genre a été organisée dès 1895.

 

On notera aussi que l’histoire du groupe industriel Solvay n’a jamais trahi l’esprit insufflé par son fondateur.

 

Un esprit pionnier, qui, l’an dernier, a encore été démontré par le savanturier suisse Bertrand Piccard et son Solar Impulse, premier avion propulsé exclusivement à l’énergie solaire à avoir réalisé le tour de la planète.