A Liège, les champignons prennent un fameux coup de vieux

par Daily Science

Il s’appelle Ourasphaira giraldae et mesure quelques centièmes de millimètres à peine. Ce champignon microscopique multicellulaire est une star depuis la semaine dernière. Découvert fossilisé dans des schistes de l’Arctique canadien par une équipe de chercheurs de l’Université de Liège (ULiège), il ne serait autre que le plus ancien champignon connu actuellement sur Terre. Son âge? Entre 900 millions et un milliard d’années!

Cette découverte repousse l’âge des champignons d’un demi-milliard d’années. Des recherches précédentes avaient daté leurs plus anciens fossiles à 400-450 millions d’années.

Premières traces de vie

« Les champignons sont des composants essentiels des écosystèmes modernes et figurent parmi les premières traces de vie colonisant les continents », rappelle l’Université de Liège dans un communiqué.

« Jusqu’à présent, les champignons fossiles avérés dataient du milieu du paléozoïque, vers 450-400 millions d’années. De nouvelles recherches, menées dans le Nord-Ouest du Canada par Corentin Loron, chercheur doctorant au laboratoire du Pr Emmanuelle Javaux (Early Life Traces & Evolution-Astrobiology, ULiège) viennent repousser ce record de plusieurs centaines de millions d’années ».

Avec des collaborateurs du service Géologique du Canada, de l’Université Laurentienne (Canada) et du CNRS (France), les chercheurs de l’Université de Liège ont, en effet, découvert de nombreux spécimens du microfossile à paroi organique Ourasphaira giraldae conservés dans des schistes estuariens de la Formation Grassy Bay, au sud de l’île Victoria, dans les Territoires du Nord-Ouest du Canada.

Une morphologie caractéristique

Ces microfossiles multicellulaires, datés entre 1000 et 900 millions d’années, possèdent une morphologie caractéristique de champignon et une paroi composée de chitine, une substance fibreuse formant les parois cellulaires fongiques.

 

Le champignon microscopique multicellulaire fossile à paroi organique Ourasphaira giraldae, composé de filaments en forme de "T" et segmentés (hyphes), et connectés à une vésicule sphérique (spore). Taille : de 30 à 80 microns de diamètre (0,03 à 0,08 mm). © Loron et al., 2019

Le champignon microscopique multicellulaire fossile à paroi organique Ourasphaira giraldae, composé de filaments en forme de « T » et segmentés (hyphes), et connectés à une vésicule sphérique (spore). Taille : de 30 à 80 microns de diamètre (0,03 à 0,08 mm). © Loron et al., 2019.

 

Cette recherche repousse donc d’un demi-milliard d’années l’enregistrement fossile des champignons et représente aussi la plus ancienne occurrence de chitine. « Cette découverte majeure repousse également les origines des opisthocontes, le groupe couronne eucaryote qui comprend les animaux et les champignons », précise encore l’Université de Liège.

 

Print Friendly, PDF & Email