Premier "Talk Cosmic to me" à Bruxelles, printemps 2017.

Sciences au bistrot

par Christian Du Brulle

Conscience, étoiles, météorites, ondes gravitationnelles… Le concept de « café scientifique » n’est pas mort. Deux initiatives du genre ont vu le jour ces derniers mois à Bruxelles. Leurs points communs: réunir, gratuitement, des curieux et des amateurs de sciences autour d’un verre et… d’un scientifique! Mais aussi de proposer cette rencontre dans la langue de Shakespeare.

« Le choix de la langue a été difficile », concède le Dr Stéphane Detournay, organisateur de « Science & Cocktails ». « Il n’y a pas de bonnes ni de mauvaises solutions pour toucher une population la plus large possible, et qui ne parle pas nécessairement français. Y compris au sein de nos communautés universitaires », dit-il. « Je pense par exemple aux chercheurs post-doctorants ou encore à la population néerlandophone, aux expats… »

« Il y a par contre une excellente raison de le faire en anglais: promouvoir la science en Belgique. Si on le propose en français, on se coupe de la moitié de la communauté scientifique belge, et on ne touche pas le reste de la planète ».

Bel engouement pour ces rendez-vous

Même analyse linguistique du côté de Céline Ballieux, qui propose depuis l’été dernier des rendez-vous bimestriels intitulés « Talk Cosmic to me ». Ici aussi, la rencontre est organisée dans un lieu public, à Bruxelles, autour d’une boisson et d’un spécialiste de l’espace.

« L’idée est d’intéresser un large public qui veut se détendre en fin de journée en participant à une activité attrayante et qui n’est pas nécessairement client de conférences scientifiques conventionnelles », souligne Madame Ballieux.

Et cela marche! Les « Science & cocktails » proposés par le Dr Detournay, chercheur qualifié du F.R.S.-FNRS attaché au service de Physique Mathématique des Interactions Fondamentales de l’Université Libre de Bruxelles (ULB), remportent un large succès. Précisons que cette formule est en réalité une déclinaison d’un concept  lancé par Jay Armas, chargé de recherches FNRS, qui est à l’origine de ce type de rendez-vous à Copenhague.

La dernière conférence « Science & cocktails », axée sur la conscience et les travaux du neurologue Steven Laureys (Université de Liège), a rassemblé plus de 300 participants à Etterbeek. « Le sujet abordé a sans doute joué un rôle dans le succès de cette rencontre », estime Stéphane Detournay. « Et puis, ce n’est pas tous les jours qu’on peut rencontrer et discuter avec un lauréat du « Prix Francqui ». Même succès, mais dans une moindre mesure, pour les « Talk Cosmic to me ». Il drainent de 30 à 70 personnes.

Sécurité des données et micrométéorites au programme

Envie de tester ces formules? Les deux prochains rendez-vous de ces cafés scientifiques sont imminents. Ce mercredi 13 décembre, « Science & cocktails » propose une rencontre à l’atelier 210 (Etterbeek) en compagnie du Pr Yves-Alexandre de Montjoye, sur la sécurité des données.

Le mercredi suivant (20 décembre), c’est dans le centre de Bruxelles (au Kumiko, 7 rue d’Alost) que Matthias Van Ginneken, cosmochimiste à l’ULB, détaillera sa passion pour les micrométéorites.

Un festival « Pint of Science » au printemps prochain, partout en Belgique

Si le programme bruxellois de 2018 est en cours de finalisation chez ces deux acteurs de la vulgarisation scientifique, on notera déjà qu’un autre projet de cafés scientifiques est en passe de voir le jour dans l’ensemble du pays.

Son nom: « Pint of Science ». Il s’agit cette fois d’un festival de conférences destinées au grand public qui se déroulera dans différentes villes de Belgique (du 14 au 16 mai 2018), avec, par endroits, parfois plusieurs intervenants sur la soirée.

Rendre la science et ses derniers progrès accessibles au plus grand nombre, et en empruntant des voies originales: DailyScience apprécie. Le Fonds de la Recherche scientifique (F.R.S.-FNRS) également. Le numéro 111 de son magazine «FNRS news », à paraître incessamment, y consacre tout un dossier.