Les yeux et les oreilles de Daily Science (30)

Les oothèques des phasmes, la quête de neutrinos stériles, la liberté d’expression à l’Académie Royale, un site d’info belge validé sur la fièvre Ebola, Paul Otlet, le père de l’idée « internet », dans le domaine public, les remèdes traditionnels et la médecine moderne à Mons.

 

Chaque semaine, à la rédaction de Daily Science, nous repérons sur le web diverses informations susceptibles d’intéresser (ou de surprendre) nos lecteurs. Nous les relayons ici sous forme de brèves dotées d’hyperliens. Découvrez notre dernière sélection.

 

 



Les phasmes produisent aussi des oothèques



 

Jérôme Constant, entomologiste à l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, et d’autres scientifiques, ont pu filmer au Vietnam un phasme femelle en train de produire une oothèque, soit pondre plusieurs œufs dans une même coque.

 

Cette stratégie n’avait encore jamais été observée chez ces maîtres du camouflage. Normalement, les femelles déposent des œufs individuels qui ressemblent à des graines. L’oothèque rend les œufs moins sensibles aux parasites, aux prédateurs et à la sécheresse, comme l’écrivent les entomologistes.

 

 

Les neutrinos stériles en ligne de mire au Centre d’étude nucléaire de Mol

 

Le Centre d’Étude de l’Énergie Nucléaire, SCK-CEN, à Mol, et diverses universités belges et étrangères tentent de détecter des neutrinos « stériles ». Avec le projet « SOLID », Search for Oscillations with a Lithium6 Detector, ils espèrent pouvoir détecter cette catégories bien spécifique de particules élémentaires qui, selon un des chercheurs, « pourrait répondre à une série de questions fondamentales sur l’origine de la masse et la stabilité de l’univers. »

 

Un neutrino est une particule élémentaire sans charge électrique, qui apparaît suite à des collisions énergétiques entre particules nucléaires. Les scientifiques soupçonnent que les neutrinos n’ont quasiment pas de masse. Ils n’entrent que très rarement en collision avec la matière : ils traversent presque tout ce qu’ils rencontrent. Les neutrinos ordinaires sont à peine détectables. Il est encore bien plus difficile de détecter les neutrinos stériles.

 

Les physiciens nucléaires pensent qu’ils pourraient peut-être même résoudre le mystère de la matière sombre… s’ils parviennent à les détecter.

 

 

« La liberté d’expression » sur l’academie.tv

 

L’Académie royale de Belgique organisait du 4 au 6 décembre dernier un important colloque international sur la liberté d’expression. Retrouvez désormais les enregistrements des principales interventions de cette rencontre sur lacademie.tv, le site multimédia de l’Académie Royale de Belgique.

 

 

Un site d’information belge sur la fièvre Ebola

 

L’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers (IMT) et les différentes autorités de santé publique du pays viennent de mettre en ligne un nouveau site web rassemblant toutes les informations utiles disponibles actuellement sur la fièvre Ebola. Ce site s’adresse autant aux professionnels de la santé qu’aux citoyens.

 

« Rien ne vaut une information correcte sur la fièvre Ebola pour se préparer à un éventuel cas et tordre le cou aux affabulations. En se dotant du site www.info-ebola.be, la Belgique offre aux citoyens un moyen univoque de suivre sur le web les derniers développements en Afrique occidentale et d’avoir, si cela devait se produire, toutes les informations concernant un cas sur notre territoire », précise Erika Vlieghe, coordinatrice nationale Ebola.

 

Le site web fournit les informations les plus récentes sur l’épidémie en Afrique occidentale ainsi que des informations en lien avec Ebola pour la Belgique. Il propose aussi une rubrique détaillant les directives et procédures à l’intention des généralistes et des autres professionnels de santé.

 

Les différentes autorités de santé publique (le service public fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement, l’Agence Soins et Santé de la Communauté flamande, la Commission communautaire commune de Bruxelles-Capitale, la Région wallonne) et l’Institut Scientifique de Santé Publique assurent l’information concernant les directives et les mesures à mettre en œuvre pour protéger la santé publique.

 
 



L’œuvre du fondateur du Mundaneum et « père de l’idée d’Internet » dans le domaine public

 

Un peu plus de 70 ans après la disparition (le 10 décembre 1944) du juriste et bibliographe belge Paul Otlet , son œuvre fait désormais partie du domaine public !

 

Depuis le 1er janvier 2015, les écrits et schémas visionnaires de celui qui fut surnommé le « père de la documentation » et reconnu aujourd’hui comme père de l’idée d’internet sont accessibles librement, aux côtés de ceux de personnalités comme Antoine de Saint-Exupéry ou Edvard Munch. 

Cela signifie que ses ouvrages, comme le Traité de Documentation (1934) peuvent être édités et partagés sans autorisation et sans droit d’auteur.

 

 



Remèdes traditionnels et médecine moderne à Mons (2)

 

Une équipe de chercheurs de l’UMONS publiait en fin de semaine dans un supplément de la revue Science (Custom publishing office sponsored supplement) un 2e article consacré à l’étude des remèdes traditionnels à base de plantes et leur intégration dans la pratique médicale moderne.

 

Le Service de Chimie Thérapeutique et de Pharmacognosie de l’Université de Mons (Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université de Mons) participe en fait à une série de trois articles « The Art and Science of Traditional Medicine ».

 

Le premier numéro, intitulé « TCM Today – A Case for Integration », publié en décembre 2014, évaluait les possibilités d’intégration de la médecine traditionnelle chinoise dans la pratique médicale moderne.

 

Le deuxième article évalue la mise en œuvre et la combinaison de méthodes modernes d’investigation pour étudier les remèdes traditionnels et en maîtriser la qualité, la sécurité et l’efficacité (« Evaluating the safety of herbal medicines: Integrated toxicological approaches »).