par Christian Du Brulle

Le nombre de cancers diagnostiqués en Belgique devrait sensiblement augmenter ces dix prochaines années. La Fondation « Registre du Cancer », qui tient la comptabilité en la matière, estime qu’en 2025, on identifiera quelque 77.500 nouveaux cas en Belgique, contre 65.500 actuellement (2013). Dans le même temps, le risque de mourir d’un cancer devrait diminuer (-1.6% par an chez les hommes et -0,5 chez les femmes). Les cancers les plus fréquents sont le cancer du sein chez les femmes et celui de la prostate chez les hommes.

 

Les dix cancers les plus fréquents en Belgique (2013). Cliquer pour agrandir.

Les dix cancers les plus fréquents en Belgique (2013). Cliquer pour agrandir.

 

De quoi rappeler que dans ce domaine, la recherche est plus que jamais la bienvenue. « Et que l’excellente réputation des chercheurs belges dans ce domaine dépasse largement nos frontières », souligne-t-on à la Fondation contre le cancer. Un exemple: la récompense reçue cette semaine aux Etats-Unis par la Dr Martine Piccart. Professeur en oncologie à l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et Chef du Service de Médecine de l’Institut Jules Bordet.

 

Le Pr Piccart a vu son travail collaboratif contre le cancer du sein récompensé par le Prix scientifique Brinker. Un prix qui salue l’œuvre de pionniers de « BIG » dans deux domaines critiques de la lutte contre le cancer du sein : la recherche clinique et la science fondamentale. Le Pr Piccart est en effet présidente du Breast International Group (BIG), une initiative visant à promouvoir la collaboration et à accélérer le développement de meilleurs traitements contre ce type de cancer. BIG réunit actuellement 56 groupes académiques de recherche contre le cancer du sein et chapeaute plus de 30 études cliniques.

 

Vingt millions d’euros pour l’appel 2016

 

Pour faire reculer le cancer, la recherche reste clairement incontournable. Son financement également. Et celui-ci passe par le mécénat privé. On connaît l’opération Télévie du FRS-FNRS. La dernière en date a battu tous les records: 9,5 millions d’euros ont été récoltés.

 

La Fondation contre le Cancer lance aujourd’hui son nouvel appel à projets. Tous les deux ans, elle finance divers projets de recherches fondamentales ou cliniques. « Pour l’appel 2016, nous allons soutenir diverses équipes pour un montant total d’une vingtaine de millions d’euros », précise le Dr Didier Vander Steichel, directeur médical à la Fondation contre le Cancer.

 

Recherche fondamentale et recherche clinique

 

« L’appel à projets 2016 dépasse de 3 millions son précédent record », indique la Fondation. Cet appel est adressé à tous les chercheurs actifs dans les universités, les centres de recherche et les hôpitaux belges. Les projets soutenus s’étalent sur des périodes allant d’un à quatre ans.

 

« Nous nous attendons à recevoir des centaines de projets », souligne le Dr Vander Steichel. « Une première sélection sera réalisée par des experts internationaux. Dans un second temps, nos comités scientifiques décideront des projets à retenir. Les montants maximums alloués aux équipes seront revus à la hausse en 2016. Cela pourra aller jusqu’à 600.000 euros pour un projet de recherche fondamentale et 400.000 euros pour une recherche clinique », précise-t-il.

 

Augmentation du nombre de projets soumis

 

Voilà de quoi rappeler que la recherche scientifique dans ce domaine repose en bonne partie sur le mécénat et la générosité du public.

 

Un autre exemple en Belgique est celui de la Fondation Fournier-Majoie. Ici, ce sont principalement les biomarqueurs du cancer qui sont ciblés et leur transformation/utilisation comme outil de diagnostic ou de pronostic cliniques.

 

Bien entendu, la recherche fondamentale et clinique en oncologie passe aussi par des financements universitaires, des fonds publics, belges ou européens. Difficile dans ce contexte de déterminer avec précision l’importance des millions mis sur la table par le Télévie, la Fondation contre la Cancer ou la Fondation Majoie.

 

« Toutefois, nous remarquons que depuis notre précédent appel, que le nombre de projets qui nous sont soumis augmente nettement », indique le Dr Vander Steichel. Lequel y décèle le signe d’un affaiblissement… des financements publics dans ce domaine.

 
 

Le Registre du Cancer

 

A l’occasion de ses 10 ans d’existence, la Fondation Registre du Cancer a rassemblé tous ses chiffres dans la publication « Cancer Burden in Belgium » accessible gratuitement en ligne. On y retrouve l’ensemble des données sur l’incidence, l’évolution au cours du temps, la prévalence, la mortalité et la survie du cancer en Belgique pour la période de 2004-2013. Ce document propose aussi des projections pour 2025.