Prix Francqui, clonage chez les termites, observation de la végétation mondiale, dossier médical baladeur, «Hackathon Citizens of Wallonia»…
 
À la rédaction de Daily Science, nous repérons régulièrement des informations susceptibles d’intéresser (ou de surprendre) nos lecteurs. Découvrez notre dernière sélection.
 
Le Pr Barbara Baert (KUL), prix Francqui 2016
 
Le Prix Francqui, consacré en 2016 aux sciences humaines, récompense cette année les travaux du Pr Barbara Baert, professeur en Histoire de l’Art à la KU Leuven. Spécialiste de l’iconologie, son travail porte sur la culture de l’image et sur le culte des reliques au Moyen Âge. Elle recevra son prix des mains du roi Philippe, le 8 juin prochain au Palais des Académies, à Bruxelles.

 

Clonage partiel chez les termites
 
Les chercheurs de l’ULB viennent de découvrir une nouvelle stratégie reproductive chez les termites. Elle passe en partie par le clonage de la reine.
 
Chez les termites, la fondation d’une nouvelle colonie est généralement assurée par un couple de reproducteurs primaires. Si ceux-ci disparaissent, ils peuvent être remplacés par certains de leurs descendants. Mais comme ces derniers sont étroitement apparentés, la reproduction devient alors fortement consanguine.
 
L’étude dirigée par Denis Fournier et Yves Roisin, du Laboratoire d’Évolution biologique et écologie de l’ULB, montre chez l’espèce Cavitermes tuberosus, que la reine produit par voie asexuée (parthénogenèse) de nombreuses femelles reproductrices secondaires. Ces reines secondaires, produites par clonage, restent au nid et s’accouplent avec le roi fondateur une fois la reine primaire disparue. Parallèlement, la reine produit aussi des femelles reproductrices par voie sexuée. Mais celles-ci ne restent pas au nid. Elles vont fonder de nouvelles colonies.
 
La stratégie de succession clonale de la reine permet par contre, en cas de disparition de la génitrice de la colonie, non seulement au roi d’éviter de commettre l’inceste et protège la colonie des effets néfastes de la consanguinité, mais assure à la reine de pérenniser son patrimoine génétique, indiquent les chercheurs.

 

La végétation mondiale sur votre téléphone
 
Le satellite belge PROBA-V, de l’Agence spatiale européenne, observe la végétation mondiale depuis 2013. Afin de mieux faire connaître ce satellite, sa mission et les données qu’il permet de récolter, l’ESA propose une application tout entière consacrée à cet engin. Une manière ludique et interactive de plonger dans la télédétection spatiale et l’observation de la Terre.

 

Innovation: voici le dossier médical baladeur
 
Les applications pour nos écrans portables se multiplient. Les applications « santé » également. Une entreprise de la région liégeoise, A7 Software, surfant sur la vague du partage de données, propose d’emporter avec soi son dossier médical, du moins de l’emporter dans son téléphone. Et d’échanger ces données à la demande, avec des personnes de confiance (son ou ses médecins par exemple).
 
Attrait de cette appli? Le partage d’informations se fait de manière sécurisée et volontaire. Et le dossier médical se double d’un dossier santé, dans lequel le patient intègre lui-même certaines infos, dont celles, d’ordre physiologique notamment, pouvant provenir de ses objets connectés.
 
Cette appli vient de recevoir le prix du meilleur projet Mobile Health d’Agoria.

 

Zapping des webTV universitaires : UMONS
 
Redécouvrez le « Hackathon Citizens of Wallonia ». C’est l’université de Mons qui vous le propose. L’institution rediffuse sur sa chaîne YouTube cet événement créatif: un marathon de 48 heures autour du développement de nouvelles applications au service du bien-être du citoyen, de l’université 2.0 ou comme accélérateur à l’emploi.
 
L’UMons propose également d’autres reportages sur sa chaine vidéo, dont les séquences « 1 minute avec… », qui invitent à rencontrer ses chercheurs.