Fusion UCL/St-Louis : le ministre Marcourt va consulter les recteurs, un dromadaire « romain » exhumé en Belgique, le Télévie 2017 soutient 119 chercheurs, détection d’une troisième onde gravitationnelle, la piste des virus dans les leucémies, des produits de biocontrôle plutôt que des pesticides chimiques pour l’agriculture…

 

À la rédaction de Daily Science, nous repérons régulièrement des informations susceptibles d’intéresser (ou de surprendre) nos lecteurs. Découvrez notre dernière sélection.

 

 
Fusion UCL/St-Louis : le ministre Marcourt va consulter les recteurs de toutes les universités d’ici fin juin

 

Le ministre Jean-Claude Marcourt (Enseignement supérieur et Recherche) va consulter dans les jours qui viennent  les recteurs des six universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles. « Je vais rencontrer l’ensemble des recteurs de nos universités dans le courant du mois de juin sur la question de la fusion souhaitée par l’Université Catholique de Louvain (UCL) et l’Université Saint-Louis (Bruxelles) », nous expliquait-il en fin de semaine.

 

Quelques jours plus tôt, dans une lettre ouverte publiée dans Le Soir, les recteurs de l’Université Libre de Bruxelles (ULB), de l’Université de Liège (ULg) et de l’Université de Mons (UMons) s’élevaient contre cette fusion. Ils y décelaient notamment une tentative de bipolarisation du paysage de l’enseignement supérieur. 

 

Une analyse immédiatement réfutée par le recteur de l’UCL et celui de l’Université Saint-Louis. D’autres enjeux, notamment territoriaux sont également évoqués dans ce dossier. Avec cette fusion, l’UCL étendrait en effet sa présence en Région bruxelloise, où elle dispose déjà de plusieurs campus, dont celui, médical, de Woluwe.

 

On notera aussi que des arguments de nature plus juridique sont avancés de part et d’autre (modification du décret « Paysage » qui organise l’enseignement supérieur en FWB, liberté d’association garantie par la Constitution…). 

 

« La décision des responsables de l’Université Saint-Louis et de l’UCL d’entraîner leur communauté dans une voie contraire à la législation est de leur responsabilité, mais ne peut s’imposer aux autres ni contraindre le monde politique à modifier la loi sous la dictée », écrivent les Pr Englert, Corhay et Conti, respectivement recteurs de l’Université Libre de Bruxelles, de l’Université de Liège et de l’Université de Mons, dans leur lettre ouverte.
 
Le texte complet de cette lettre ouverte des recteurs est disponible en ligne sur le site du journal « Le Soir ».

 
Un dromadaire « romain » exhumé en Belgique

 

Des ossements découverts à Tongres en 2014 et 2015 ont été identifiés par les archéologues comme appartenant à un dromadaire mâle adulte. « Il s’agit de fragments du crâne de l’animal », précise l’archéozoologue Bea De Cupere, de l’Institut Royal des Sciences naturelles de Belgique.
 

« Les éléments du crâne, notamment de la mâchoire supérieure, ont été mis au jour dans un fossé qui traversait un mur de l’époque romaine (IIIe siècle) », précise-t-elle.
 

Il s’agit de la deuxième découverte d’un dromadaire ou chameau de l’époque romaine sur le territoire belge. En 2007, des fragments avaient été découverts à Arlon.

 
Le Télévie 2017 soutient 119 chercheurs 

 

Les 11.027.650 euros du Télévie 2017 vont soutenir 106 projets de recherche et financer le travail de 119 scientifiques, annonce le F.R.S.-FNRS.  Ces projets ont été sélectionnés par un comité de 18 experts  belges et étrangers, qui ont examiné mi-mai les 170 projets de recherche introduits par des scientifiques des universités de la Fédération Wallonie Bruxelles et du Grand- Duché de Luxembourg. 

 
Les programmes privilégiés par la Commission visent une compréhension toujours plus précise des caractéristiques des cellules cancéreuses. Les enjeux particuliers cette année seront d’investiguer de nouvelles voies pour le traitement des cancers du cerveau et de poursuivre l’analyse des réactions du corps face aux cancers de sorte à optimaliser l’efficacité de l’immunothérapie. 

 

Détection d’une troisième onde gravitationnelle

 

La troisième observation d’une onde gravitationnelle a été annoncée cette semaine dans la revue scientifique « Physical Review Letters ». Elle a été réalisée le 4 janvier dernier au LIGO (Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory), aux États-Unis.

 
Le phénomène signe la fusion de trous noirs de 19 et 31 masses solaires, situés à trois milliards d’années-lumière de la Terre.

 

Les ondes gravitationnelles, ces rides de l’espace-temps, sont difficiles à capter (mais elles sont aussi  riches en informations scientifiques. Contrairement aux ondes électromagnétiques, elles ne sont pas modifiées par la matière qu’elles rencontrent alors qu’elles se déplacent dans l’Univers. « Elles portent donc en elles la signature de l’événement qui les a engendrées », rappellent les chercheurs du LIGO, parmi lesquels figure le Pr Christophe Collette, de l’Université Libre de Bruxelles.
 

Leucémie: la piste des virus

 
L’équipe de recherche dirigée par Anne Van den Broeke (Institut Jules Bordet/ULB et GIGA/ULg) vient de mettre en évidence un nouveau mécanisme par lequel certains virus induisent des leucémies. Cette découverte remet en question le fonctionnement de ces virus et ouvre la voie au développement de thérapies ciblées pour un type de leucémie particulièrement agressif.

 
Agriculture: des produits de biocontrôle plutôt que des pesticides chimiques

 
Le projet interrégional Smartbiocontrol, qui vient de démarrer en France, en Wallonie et en Flandre, réunit 26 partenaires qui désirent remplacer l’usage de pesticides dans l’agriculture par des solutions biologiques.
 

Le projet comporte quatre axes distincts et complémentaires:

 

  • – Sélection de nouveaux ingrédients biosourcés (BIOSCREEN)
  • – Développement de leur production à l’échelle industrielle (BIOPROD)
  • – Évaluation de leur efficacité en conditions agronomiques (BIOPROTECT)
  • – Suivi dans les champs (BIOSENS)

 
Côté wallon, les partenaires relèvent de l’Université de Liège (Gembloux Agro-Bio Tech), de l’UCL, de l’UMons (Materia Nova), mais aussi du Cra-W et de Multitel.