par Daily Science

Incroyable ! Les chats font des statistiques. Et Nathan Uyttendaele, qui popularise cette science réputée difficile, a remporté hier, à Paris, le Prix Diderot pour son initiative.

 

Depuis un an, le Dr Uyttendaele diffuse en effet chaque mois une petite vidéo consacrée à un volet de la statistique sur sa chaîne YouTube. Une chaine aujourd’hui suivie par plus de 120 000 personnes.

 

« Un beau succès qui n’est possible que grâce à la collaboration de Laura Maugeri, une ancienne de l’école des arts numériques de Mons, et du compositeur de Gwenaël Grisi », confie le scientifique.

 

Pourquoi avoir créé cette chaîne consacrée aux Statistiques?  « Mais tout simplement pour parler de ma science » indique ce chercheur diplômé de l’UCL. Un statisticien dont le parcours académique avait commencé en chimie, à l’Université Libre de Bruxelles.

 

Assistant chercheur à l’Institut de statistiques de l’UCL, le lauréat du prix Diderot 2017 s’intéresse tout particulièrement aux copules… Une fonction mathématique qui modélise les dépendances entre phénomènes aléatoires.

 

Écoutez Nathan détailler ce que recouvrent ses recherches sur les copules

 

Le jeune chercheur n’est pas vraiment un inconnu. En 2016 il avait participé au concours ma thèse en 180 secondes à l’UCL. « Mais, l’expression scénique ne me comble pas , je suis un digital natif », confie-t-il. « Je n’ai pas de télévision, juste une connexion Internet… et donc YouTube. ».

 

Pour le scientifique, la voie était toute tracée, c’est par des films d’animation sur le web qu’il va faire connaître la statistique. 

 

Douze vidéos sont actuellement en ligne et toutes parlent de statistiques… avec humour et décalage. La 13e est en cours de préparation. « Elle marquera une certaine évolution dans notre démarche, précise Nathan Uyttendaele. De capsules très didactiques, nous glissons vers des vidéos qui auront comme vocation de développer l’esprit critique des consommateurs ».

 

Izumi, Dora et Boulette, certains chats dont les photos ont été envoyées au scientifique par ses plus fidèles auditeurs apprécieront.