« Incendies, canicules et sécheresse » © Laetitia de la Villehuchet

Les photos d’incendies de forêt de cet été et les glaciers alpins en perdition primées

par Christian Du Brulle
Durée de lecture : 4 min

« Incendies, canicules et sécheresse » et « Gone soon ». Voici les deux photos lauréates de notre concours, organisé cette année autour de la thématique des changements climatiques en collaboration avec l’Institut Royal météorologique de Belgique (IRM)

Ce concours a été un succès. Plus d’une centaine de photos ont été reçues. Elles illustrent chacune à leur manière l’un ou l’autre impact des changements climatiques sur notre quotidien.

Beaucoup de photos traitaient des épisodes torrides de l’été. Certaines ont plutôt mis en lumière quelques  épisodes météorologiques inhabituels, comme des chutes de neige en Belgique au début du mois d’avril.

Une vingtaine de photos n’ont pas été prises en compte par le jury ni soumises au vote des internautes. Elles ne répondaient pas aux exigences du règlement du concours. Notamment en ce qui concerne les dates des prises de vues. Les photos envoyées devaient nécessairement avoir été prises en 2022. Les très belles images plus anciennes ont donc dû être écartées.

Les Landes dévastées

Deux prix étaient en jeu. Le prix du jury et celui des lecteurs de Daily Science, via un système de votes en ligne.

Le Jury comprenant deux représentants de l’IRM, deux membres de l’équipe de Daily Science et un photographe professionnel a épinglé une quinzaine de photos. Un système de cotation a permis de désigner la photo lauréate. Il s’agit de la photo intitulée « Incendies, canicules et sécheresse », prise par Laetitia de la Villehuchet, en août 2022.

Voici ce qu’en dit son autrice: « En asséchant la végétation, le changement climatique entraîne une augmentation du danger météorologique de feux de forêt. Les chercheurs de Météo-France ont étudié l’évolution de cet aléa au cours du siècle passé et pour les prochaines décennies : il augmente depuis les années 1960 et devrait encore augmenter au cours du XXIe siècle. Cet été encore des milliers d’hectares ont été brûlés et j’ai voulu en rendre compte en faisant un reportage à Belin-Beliet, dans les Landes, où 7400 hectares ont été détruits par le feu. Le sol n’est plus qu’un tas de cendres, les troncs sont calcinés, certaines fumerolles s’échappaient encore et l’odeur âcre vous prend à la gorge. C’est un spectacle de désolation. »

Cette photo remporte donc le prix du Jury, à savoir un smartphone iPhone 13pro max. Bravo à la lauréate!

Les glaciers en sursis

Le vote du public a pour sa part désigné comme lauréate l’image intitulée « Gone Soon », de Joshua Dewulf, prise en Suisse, également en août 2022.

«Gone Soon» © Joshua Dewulf

Voici ce qu’en dit le photographe: « Avec cette photo, je veux mettre en évidence la fonte des glaciers. C’est pour cela que j’ai choisi de l’intituler « Gone soon » (« Bientôt disparu/ En sursis », traduction de la rédaction). Le personnage sur la photo regarde un glacier qui fond à la vitesse de l’éclair.  D’ici quelques années, ce sera de l’histoire ancienne. Je veux ainsi montrer  quelle beauté va disparaître, si nous ne prenons pas mieux soin de notre planète ». Son prix se compose d’un appareil photo digital Canon EOS 850 D.

Des photos à découvrir ce week-end

Les photos lauréates, de même qu’une sélection des photos les plus plébiscitées par le Jury et le public, seront exposées ce week-end à l’Institut Royal Météorologique, à son siège d’Uccle, dans le cadre des journées portes ouvertes de ces 24 et 25 septembre 2022.

Ces portes ouvertes donneront également aux visiteurs l’occasion de découvrir les missions et les travaux réalisés au sein de trois instituts scientifiques fédéraux hébergés sur le même site. Outre l’IRM, il s’agit de l’Observatoire royal de Belgique et de l’Institut royal d’aéronomie spatiale.

À noter encore: toutes les photos valablement soumises au concours sont toujours visibles sur notre site.

Imprimer et partager