Signature, le 7 septembre dernier, à Montréal d'un accord d'échanges de personnel académique entre l'UdeM et l'ULg.

Les yeux et les oreilles de Daily Science (68)

Les études scientifiques séduisent à nouveau, les Wallons prennent de l’âge, échange de professeurs entre l’Université de Liège et celle de Montréal, un mécanisme d’adhésion des insectes mis en lumière à Liège et Bruxelles (ULB), l’astéroïde « belge » 17473 baptisé Freddie Mercury, « Barack Obama » est désormais aussi le nom d’un parasite de Malaisie

 

À la rédaction de Daily Science, nous repérons régulièrement des informations susceptibles d’intéresser (ou de surprendre) nos lecteurs. Découvrez notre dernière sélection.

 

Les études scientifiques séduisent à nouveau : dites-nous pourquoi

 

C’était un frémissement l’an dernier. La tendance se confirme cette année. Le nombre d’inscriptions d’étudiants dans les filières scientifiques à l’UCL semble bien repartir à la hausse. Voilà ce qu’indiquait le Pr Didier Lambert, Vice-recteur aux Affaires étudiantes de l’Université Catholique de Louvain, le 9 septembre dernier. Pour les chiffres définitifs, il va falloir attendre la clôture de la période des inscriptions, fin septembre.

 

D’ici là, « Breaking Science », le site de vulgarisation de la chimie et des sciences de la vie de Co-valent, voudrait en savoir davantage sur les motivations de ces jeunes (et sans aucun doute, les encourager à persévérer dans cette voie). Le fonds de formation des ouvriers et des employés du secteur de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie (Co-valent) propose donc un concours aux jeunes qui se lancent dans ce type d’études.

 

Les Wallons prennent de l’âge : + 3,2 ans d’ici 2061

 

L’âge moyen en Wallonie sera de 44,1 ans en 2061 pour un âge moyen de 40,9 ans aujourd’hui. Cette information est à découvrir plus en détail dans les derniers « chiffres-clés de la Wallonie », proposés par l’Iweps, l’Institut wallon de l’évaluation, de la prospective et de la statistique (IWEPS)

 

Vieillissement en Wallonie. source: IWEPS
Vieillissement en Wallonie. © IWEPS (Cliquer pour agrandir)

 

La dernière version de cette publication annuelle ambitionne de donner une vision la plus large et complète possible de l’état de la situation sociale, économique et environnementale de la Région.

 
Echanges de professeurs entre l’ULg et l’Université de Montréal

 
Il y a du voyage transatlantique dans l’air, pour les professeurs de l’Université de Liège. La semaine dernière, le Pr Eric Haubruge, Premier Vice-recteur de l’Université de Liège (ULg) et le Dr Guy Lefebvre, Vice-recteur aux affaires internationales et à la Francophonie de l’Université de Montréal (UdeM), ont signé un protocole d’accord de trois années entre leurs deux universités (voir photo en tête d’article). Il prévoit l’échange de deux professeurs de chaque université, par an, pour une durée d’une semaine. Deux domaines scientifiques sont concernés pour le moment : la médecine vétérinaire et le droit. Les échanges débuteront lors de l’année académique 2016-2017.

 

Des chercheurs de l’ULg et l’ULB modélisent un mécanisme d’adhésion des insectes

 

Les coléoptères ont développé des techniques d’adhésion extraordinaires. Grâce aux travaux menés au Microfluidics Lab de l’Université de Liège en collaboration avec le service BEAMS de l’Université libre de Bruxelles, on les comprend désormais un peu mieux. Avec l’espoir d’arriver à les reproduire, pour des applications en robotique ou en micromanipulation. Les résultats de cette recherche ont été publiés en août dans le Journal of the Royal Society Interface.

 

Les coléoptères possèdent sous leurs pattes des milliers de structures micrométriques élancées et flexibles semblables à des poils, qui leur permettent d’adhérer à toute surface grâce à une infime quantité de liquide présente à leur pointe. C’est du moins ce que les équipes du Microfluidics Lab de l’ULg et du BEAMS de l’ULB ont réussi à mettre en lumière en étudiant la chrysomèle de l’oseille. Un travail signé par Sophie Gernay, première auteure de la publication, et doctorante au sein du Microfluidics Lab du Pr Tristan Gilet à Liège et du BEAMS (Pr Pierre Lambert), à l’ULB.

 

Les échelles en jeu sont tellement minuscules qu’aucun consensus n’a pu être atteint jusqu’ici, ni sur la quantité ni sur le rôle joué par ce liquide systématiquement présent. Par une méthode de microscopie à interférence lumineuse, les chercheurs ont pu observer les déformations de ces structures micrométriques in vivo. Ils ont ensuite vérifié qu’une théorie simple basée sur une déformation par les forces capillaires pouvait prédire les niveaux d’adhésion atteints par les insectes. Et ils ont calculé la quantité de liquide nécessaire : elle est de l’ordre d’un femtolitre (l’équivalent d’un cube d’un micromètre de côté) par structure !

 

Un astéroïde découvert par un astronome belge a été baptisé Freddie Mercury

 

L’astéroïde 17473, découvert en 1991 par l’astronome Henri Debehogne (1928-2007), de l’Observatoire Royal de Belgique vient d’être baptisé Freddiemercury, du nom du défunt chanteur du groupe de rock « Queen ».

 

Barack Obama est désormais (aussi) le nom d’un parasite de Malaisie

 

Une nouvelle espèce de parasite, une larve infectant des tortues en Malaisie, vient d’être officiellement baptisée « Barack Obama » par la communauté scientifique.

 

La description détaillée de cette nouvelle espèce, la « Baracktrema obamai », fait l’objet d’une présentation dans la dernière édition de la revue spécialisée « Journal of Parasitology » de cette semaine.