Innovation à Bruxelles: un hackathon pour doper l’e-santé

par Christian Du Brulle

Comment aider les migraineux à prévoir et traiter au mieux leurs crises? Est-il possible de conscientiser les adolescents à leur dépendance à l’internet et au smartphone ? Y a-t-il moyen d’améliorer le traitement des cicatrices de brûlures?

Afin de trouver des réponses concrètes à ces questions, et à une dizaine d’autres concernant la santé, la Région bruxelloise propose dès ce vendredi un hackathon spécial « santé ». Cette opération pilotée par le cluster Lifetech.brussels doit aussi permettre aux innovateurs qui vont se lancer dans l’aventure de faire avancer leurs projets. Et pour les trois lauréats de cette opération, de bénéficier ensuite d’un accompagnement pour créer leur entreprise et démarrer leurs activités commerciales. Il y a de la start-up « e-santé » dans l’air ce week-end, à Bruxelles…

Marathon créatif

Trois lauréats? Un hackathon est en réalité un marathon créatif. Dans le cas présent, on compte sur la technologie pour trouver des solutions aux problèmes mis sur la table par toute une série de partenaires, dont des mutualités. C’est d’ailleurs dans les locaux anderlechtois des Mutualités Libres que le hackathon se déroule.

Le principe est simple. Pendant 42 heures (l’aventure se vit jusqu’à dimanche après-midi), les équipes vont choisir un des défis à relever et élaborer leur solution. Celle-ci devra permettre aux patients de mieux prendre leur santé en main.

Vendredi soir, après un briefing et le choix d’une problématique, place à l’imagination. Samedi matin, les premières bonnes idées seront confrontées aux attentes et aux réalités du terrain. Les concurrents se rendront dans une maison de repos pour y tester leurs idées.

Toutes les tranches d’âge sont concernées

«Certains enjeux sont importants pour mieux encadrer nos résidents, je pense particulièrement à la création de routines pour le suivi de paramètres d’activités quotidiennes dans un but préventif. Apporter nos connaissances au sein d’une équipe multidisciplinaire est une opportunité unique pour innover», estime Patrick Meilleur, directeur opérationnel du groupe Domitys en Belgique.

Son groupe participe à l’opération. Plusieurs défis à relever concernent en effet les personnes âgées. Par exemple l’élaboration d’une solution leur permettant d’être mieux prises en charge à leur arrivée à l’hôpital ou encore un système augmentant leur engagement dans les soins post-hospitaliers.

Ensuite, c’est au finish. Les développeurs et designers peaufineront leur solution technique pour proposer dès le lendemain un prototype. Chaque équipe aura accès à différentes technologies, ainsi qu’à des dispositifs médicaux connectés et bien sûr, aux conseils de différents coaches pour atteindre leur but.

Un accompagnement personnalisé et un prix de 10.000 euros

Dimanche après-midi, les équipes présenteront leur solution digitale ainsi que leur business plan. Un jury d’experts en soins de santé évaluera cette solution, sous l’angle de l’investisseur, du patient et du superviseur. Les trois équipes lauréates bénéficieront alors d’un accompagnement de lifetech.brussels pour créer leur entreprise et démarrer leurs activités commerciales.

« Nous avons l’habitude d’accompagner des entrepreneurs dans leur processus de création en santé. Ils ont toujours beaucoup d’idées, mais le milieu est très réglementé. Notre rôle est de les amener à une solution réaliste », explique Azèle Mathieu, manager du cluster lifetech.brussels.

Cerise sur la gâteau: une de ces trois équipes remportera le prix qui couronne ce hackathon (10.000 euros).

Intéressé? Une seule adresse: brussels.innovate.healthcare