Découvrez la science, la recherche et l’innovation "made in Belgium"

Categorie

Terre - page 2

La moule perlière reprend quelques couleurs en Ardenne

Les moules n’aiment pas que les eaux saumâtres. Certains ruisseaux d’Ardenne en recèlent également. « En Wallonie, depuis 2017, 80 moules perlières de moins de 15 ans ont été observées dans un ruisseau de la forêt d’Anlier », rapporte Natagora. « Une observation exceptionnelle pour cette espèce en danger critique d’extinction qui ne s’était plus… … Lire plus

Sonde martienne InSIght © NASA/JPL

Tremblements de Mars en perspective

L’intérêt (scientifique) belge pour Mars ne cesse de croître. Après la mission ExoMars2016 et en attendant LaRa, le « Lander Radio Science » belge de la mission ExoMars de 2020, les scientifiques de l’Observatoire Royal de Belgique auront ce soir les yeux tournés vers la Planète rouge et la mission américaine « InSight ». « LaRa », premier instrument… … Lire plus

Le kilo étalon prend sa retraite

Enterrement de première classe, aujourd’hui à Versailles (France), pour le grand K, le kilo étalon. Ce petit cylindre de platine et d’iridium d’un peu moins de quatre centimètres de haut, et qui est la référence mondiale pour la mesure de la masse, devrait être remplacé par une unité « dématérialisée ». Des dizaines de spécialistes de la… … Lire plus

Les potagers urbains attendent un nouveau printemps

« De nombreux potagers urbains disparaissent et ceux qui apparaissent sont plus petits et plus éphémères », constate le Dr Chloé Deligne, chercheuse F.R.S.-FNRS et professeur à la Faculté de Philosophie et Sciences sociales de l’Université Libre de Bruxelles (ULB). Son constat: Sans être l’élément principal de leur fragilité,  l’engouement de ces dernières années pour… … Lire plus

Un réchauffement de plus de 1.5°C liquéfierait irrémédiablement les calottes antarctique et groenlandaise

Limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C d’ici 2100 est impératif pour les calottes polaires qui recouvrent l’Antarctique et le Groenland. Et il est peut-être même déjà trop tard… Voilà en substance les conclusions d’une recherche internationale à laquelle plusieurs chercheurs belges ont contribué. « Un réchauffement de la planète de plus de 1,5°C pourrait… … Lire plus

À Gembloux, les légumes ont les pieds dans l’eau

Trois laitues sur quatre consommées en Belgique poussent… les racines dans l’eau. Et c’est aussi le cas d’une grande partie des tomates. Cette technique de production, l’hydroponie, induit une faible consommation d’eau. Mais une grande quantité d’engrais chimiques. Il existe pourtant une autre technique plus respectueuse de l’environnement : l’aquaponie. Promouvoir cette méthode auprès du… … Lire plus

Charles Debois (UNamur).

Des chênes plutôt que des épicéas pour sauver les forêts wallonnes

Trous de perforation sur l’écorce avec expulsion de sciure et éventuellement écoulement de résine, roussissement des aiguilles, décollement ou perte de fragments d’écorces… L’année a été catastrophique pour les épicéas en Belgique.  « Rien qu’au domaine d’Haugimont appartenant à l’Université de Namur et situé dans la commune de Gesves (Faulx les Tombes), nos épicéas ont souffert… … Lire plus

Depuis douze ans, Iasi renifle les polluants atmosphériques

« On en parle davantage, car on connait de mieux en mieux son impact sur la santé. Mais en réalité, la pollution en Belgique a plutôt tendance… à baisser ! » Le Dr Cathy Clerbaux travaille depuis le début de sa carrière de chercheuse sur le sujet, aujourd’hui avec une  douzaine de chercheurs du Service de chimie quantique… … Lire plus

Galerie d'études sur le stockage géologique des déchets radioactifs, site de Bure, Ardennes françaises.

Pour la gestion des déchets hautement radioactifs, la Belgique attend

Déchets radioactifs… Faiblement, hautement radioactifs? Leur durée de vie peut s’étendre sur des milliers, voire des millions d’années. La classification varie d’un pays à l’autre. Elle se répercute sur la gestion de ces résidus toxiques. Dans «L’art de gouverner les déchets hautement radioactifs», aux Presses universitaires de Liège, la docteure en sciences politiques et sociales… … Lire plus

Surveillance de la moule indigène en Wallonie. © SPW/DEMNA

Dans la Meuse, les espèces exotiques représentent 50% des espèces indigènes

Depuis des siècles, l’Homme déplace des espèces. Et ce, autant dans un but alimentaire que commercial, ornemental voire de manière involontaire en transportant des organismes à son insu. Si bien qu’aujourd’hui, plusieurs centaines d’espèces de poissons d’eau douce baignent hors de leur région aquatique d’origine. En moyenne, elles ont entraîné une augmentation de l’ordre de… … Lire plus

Haut de page