Témoins sensibles de l’internationalisme scientifique qui s’organise au début du XXe siècle, les Conseils Solvay, espaces privilégiés de rencontre de sommités de la communauté scientifique, consacrent l’avènement de la physique quantique, la naissance de la théorie de la relativité et l’émergence d’une chimie nouvelle fondée sur l’exploration de la structure de l’atome et des liaisons chimiques © Archives de l'ULB et Solvay Institutes

Les Archives des Conseils internationaux de physique et de chimie Solvay inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO

31 mai 2023
Durée de lecture : 3 min

Le Conseil exécutif de l’UNESCO a approuvé l’inscription des Archives des Conseils internationaux de physique et de chimie Solvay au Registre international du patrimoine mondial de l’UNESCO « Mémoire du monde ». Cette inscription est une reconnaissance de la valeur universelle exceptionnelle de ces documents pour l’humanité et de l’importance de la préservation de ces archives pour les générations futures.

Politique institutionnelle proactive

L’inscription à l’UNESCO est un projet conjoint ULB – VUB, présentée par l’International Solvay Institutes avec le soutien du Département des bibliothèques et de l’information scientifique de l’Université́ libre de Bruxelles (DBIS ULB), l’École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles (ESPCI Paris-PSL) et l’Université Paris Sciences et Lettres (PSL) (avec la Commission belge francophone et germanophone).

« Cette reconnaissance de l’Unesco est le fruit d’une politique institutionnelle proactive en matière de préservation et de valorisation, tant de notre patrimoine que de notre histoire », souligne Renaud Bardez, coordinateur principal de la candidature et responsable du Service des archives, patrimoine et collections spéciales de l’ULB.

Histoire de la recherche scientifique

Patrimoine mémoriel inestimable, cette collection d’archives témoigne de l’histoire de la physique et de la chimie au XXe siècle, ainsi que de l’évolution de la recherche scientifique internationale.  Elle se compose d’une part des archives provenant des Instituts internationaux de physique et de chimie Solvay (période 1910-1962) conservées par le Service des archives de l’Université libre de Bruxelles qui en est la gestionnaire légale, et d’autre part, des archives de Paul Langevin (Section dédiée aux Conseils Solvay) conservées à l’École Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles (ESPCI Paris-PSL).

« Je suis particulièrement heureuse et fière que les archives des Conseils internationaux de physique et de chimie Solvay, qui sont intimement liés à l’histoire de la recherche scientifique dans notre Université, soient désormais inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, en même temps que le film Shoah de Claude Lanzmann ou que le Codex Manesse conservé à l’Université de Heidelberg », ajoute la rectrice de l’ULB Annemie Schaus.

En accès libre

Les archives sont diffusées en libre accès et consultables par tous sur le site du Solvay Science Project.

Le fonds visé à l’inscription au Registre Mémoire du Monde est composé de manuscrits ou imprimés, de photographies sur tirage papier ou images numériques, dont notamment des photographies dédicacées par les participants ainsi que des dessins et des cartes postales.

Le professeur d’histoire contemporaine Kenneth Bertrams, collaborateur du projet, confirme : « C’est une belle consécration pour nos deux universités et une grande marque de reconnaissance du travail de valorisation fourni par les Archives de l’ULB. »

Haut depage