Découvrez la science, la recherche et l’innovation "made in Belgium"

Categorie

Société - page 3

Les yeux et les oreilles de Daily Science (107)

Après 50 jours à Liège le satellite Aeolus est en orbite, découverte d’un mécanisme impliqué dans la communication cellulaire, comment les lipides dérégulent les plaquettes sanguines, que sont devenus les manchots de l’île aux Cochons, l’anti-hydrogène se dévoile, une mauvaise herbe livre… un nouvel antibiotique! À la rédaction de Daily Science, nous repérons régulièrement des informations… … Lire plus

LA PERSONNALITÉ SE FORGE DÈS L’ENFANCE

On décrit spontanément les autres en termes de personnalité. Déjà à la maternelle, un bambin dira que son institutrice est gentille, que son copain est méchant. Le concept de personnalité occupe une place centrale en psychologie. Le Pr Michel Hansenne explore ses méandres dans la «Psychologie de la personnalité» aux éditions De Boeck Supérieur .… … Lire plus

L’ouverture des possibles

SERIE (3/3) Utopia L’histoire se souvient des événements instituants comme une révolution qui amène la création de la Belgique en 1830. Mais qui se souvient encore de la révolution brabançonne amenant la proclamation des éphémères Etats Belgique unis ? « Pour paraphraser Hannah Arendt, se remémore Laurent van Eynde, une révolution passée qui a échoué vaut comme… … Lire plus

L’utopie, préalable de la révolution ?

SERIE (2/3) Utopia Penser l’avenir ou l’à-venir n’est-il qu’une douce rêverie ou cet acte, en apparence banal, recèle-t-il d’autres puissances ? Les universités de Saint-Louis – Bruxelles et de Namur se sont associées pour mener à bien un projet de recherche philosophique sur l’utopie, ses sens, son atrophie contemporaine, son lien avec les révolutions ou encore… … Lire plus

La mécanique enrayée de l’utopie

SERIE (1/3) Utopia Penser l’avenir ou l’à-venir n’est-il qu’une douce rêverie ou cet acte, en apparence banal, recèle-t-il d’autres puissances ? Les universités de Saint-Louis – Bruxelles et de Namur se sont associées pour mener à bien un projet de recherche philosophique sur l’utopie, ses sens, son atrophie contemporaine, son lien avec les révolutions ou encore… … Lire plus

Stéphanie Zeoli, une ingénieure dans le vent

SERIE (6/6) Têtes chercheuses Stéphanie Zeoli est ingénieure civile en mécanique de la Faculté Polytechnique de Mons, spécialisation « Mécanique ». Après une année chez Caterpillar, elle choisit de revenir à l’université pour mener une thèse en dynamique des fluides dans le cadre de l’implantation de petites éoliennes. « Après un travail de fin d’études, il est toujours… … Lire plus

Manon Hermann s’intéresse aux mouches « assises » au plafond

SERIE (5/6) Têtes chercheuses Manon Hermann est doctorante en linguistique contrastive à l’université Saint-Louis. Elle compare l’allemand et le néerlandais en vue de trouver les similarités mais surtout les différences. Plus précisément, elle analyse des locutions figées – ces expressions faites de deux mots ou plus devenus indissociables pour avoir un sens – contenant des… … Lire plus

La physique d’Elodie Herens perce les secrets de Magritte

SERIE (4/6) Têtes chercheuses Elodie Herens est doctorante en physique à l’Université de Liège (ULiège). Elle travaille dans l’imagerie hyperspectrale en archéométrie, dans l’unité de recherches interfacultaire AAP (Art, Archéologie et Patrimoine) et le Centre Européen d’Archéométrie. C’est précisément ce mélange des genres qui lui a plu dès le départ. « Tous les jours, j’apprends des choses… … Lire plus

Iulia Grosman, « Indiana Jones » des langues

SERIE (3/6) Têtes chercheuses Iulia Grosman est linguiste et doctorante à l’UCL. Sa « cup of tea », c’est la prosodie. Autrement dit, l’étude de la voix, ou plus précisément du rythme et de l’intonation de la parole et de leurs variations. La prosodie est liée à l’émotionnel (comment j’agis dans certaines situations, si je suis empathique,… … Lire plus

Sophie Berger se concentre sur la stabilité de l’Antarctique

SERIE (2/6) Têtes chercheuses Au sortir de l’école secondaire, Sophie Berger, ne savait pas trop dans quelle filière s’engager. Opter pour la géographie a été sa manière de faire un « non-choix ». Sa priorité : garder un horizon le plus ouvert possible. Un mode de vie que ses recherches concernant la stabilité de l’Antarctique sur base d’images satellitaires… … Lire plus

Haut de page