Enseignement - Page 2

26 avril 2024

Se réorienter après un décrochage dans l’enseignement supérieur

Redonner un cap aux étudiants en situation de décrochage scolaire. C’est l’objectif de « ReBOND », le service personnalisé de réorientation mis en place par le pôle académique de Namur. Créée en 2003 au sein de la Faculté des sciences de l’éducation et de la formation de l’UNamur, la formation a aidé quelque 1071 jeunes
22 avril 2024

Un trio de lauréats pour CanSat Belgium 2023-2024

Trois équipes lauréates! Pour sa dixième édition, le concours CanSat Belgium a récompensé trois des 24 équipes en lice: une dans chaque Région du pays. Vingt-quatre équipes qui ont chacune vu s’envoler leur CanSat dans une fusée tirée depuis le camp militaire d’Elsenborn, dans les Fagnes. Depuis samedi, les lauréats sont connus. En Wallonie, le
16 avril 2024

Le slam, un outil de transition vers le supérieur

Le slam est une pratique contemporaine de poésie orale. Depuis 3 ans, des élèves de 5e et de rhétos viennent s’y adonner sur des campus de l’UCLouvain. Cette initiative est mise en place pour permettre à des élèves de tout milieu socio-économique d’avoir un premier contact avec l’université. Et ce, par le biais de la
26 mars 2024

Pop-Code, un podcast qui décode le numérique

Depuis un an, Pop-Code vulgarise les enjeux clés du numérique exploités dans différents films de la pop culture. A la barre de ce podcast au rendez-vous mensuel, Benoît Vanderose et Anthony Simonofski. Tous deux sont professeurs à l’UNamur, le premier de génie logiciel et le second de transformation numérique et smartcities. Amis et grands fans
6 mars 2024

Que se passe-t-il dans le cerveau quand on lui enseigne les maths ?

Théorème de Thalès, primitive d’une fonction, géométrie vectorielle… Si les mathématiques sont pour certains du charabia, elles sont pour d’autres une forme de langage logique et accessible. Et cela, dès le plus jeune âge. Cette variabilité entre les individus dans l’apprentissage des maths est encore peu comprise. Selon Amandine Van Rinsveld, chercheuse qualifiée FNRS au
6 février 2024

Petits insectes, mais grands projets de recherche en Wallonie

Développement de compléments protéinés pour sportifs ou pour personnes âgées, substitut à l’alimentation animale ou encore vecteur de développement touristique: la recherche sur la valorisation des insectes en Wallonie bat son plein. « Nous travaillons sur divers axes visant à remplacer, dans certains cas, les apports protéinés d’origine animale par des protéines d’insectes », explique
2 février 2024

Les végétaux bousculent notre philosophie

De tout temps, la botanique a été le parent pauvre de la biologie. Développer une éthique du végétal, en tenant compte de toute sa complexité, c’est l’ambition de Quentin Hiernaux. Un projet qui se veut interdisciplinaire, à la croisée entre botanique, philosophie, anthropologie et agronomie. Et ancré dans les préoccupations contemporaines et concrètes. À partir
1 février 2024

La saga des papyrus d’Empédocle

L’aventure scientifique qui va vous être contée est une odyssée digne d’Indiana Jones, à la recherche de pans jusqu’alors inconnus de la philosophie d’Empédocle. Tout débute avec de premiers fragments de papyrus découverts à la bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg par Alain Martin, professeur désormais émérite à l’ULB. Il fut aidé par le Pr
26 janvier 2024

Pour Sandrine Schlögel, « la recherche académique gagnerait à diversifier les manières de chercher»

Il y a 5 ans, après avoir brillamment défendu sa thèse, Sandrine Schlögel s’est éloignée du monde de la recherche scientifique. Ou plutôt, elle a fui un système qui ne correspondait pas à ses valeurs. Elle s’est dirigée vers la philosophie. Et travaille aujourd’hui à PhiloCité comme philosophe médiatrice entre sciences et milieux non académiques,
25 janvier 2024

Quand la santé mentale défaillante des doctorants plombe leur recherche

Plus d’un tiers des doctorants risquent de développer un problème de santé mentale. Selon une méta-analyse internationale, parue en juillet 2021, pas moins de 24 % des doctorants en Belgique seraient en dépression. Cela s’explique, notamment, par la course aux publications et la grande incertitude qui plane sur leur avenir. Le risque existe de voir
Haut depage